Élections européennes : c'est parti !

  • A
  • A
Élections européennes : c'est parti !
Geert Wilders, leader de l'extrême-droite néerlandaise, vote à La Hague@ Reuters
Partagez sur :

3, 2, 1 … - Nos voisins britanniques et néerlandais commencent à voter jeudi pour élire leurs eurodéputés.

C’EST PARTI. Ce sont chez eux que commencent les élections européennes. La Grande-Bretagne et les Pays-Bas votent dès jeudi. Les bureaux de vote ouvrent très tôt dans la matinée, dès 6h30.

Lire aussi >> Pourquoi ne vote-t-on pas tous le même jour ?

Scrutin sur quatre jours. Nos deux voisins européens donnent le coup d’envoi d’un scrutin qui s’annonce très difficile pour les partis traditionnels, avec une montée sans précédent de partis populistes et eurosceptiques, sur fond de très forte abstention. En France, le vote va se tenir dimanche.

Les Britanniques vont devoir élire 73 eurodéputés, tandis que les Néerlandais en désignent seulement 26. Ils devront attendre jusqu’à dimanche soir pour connaître l’issue du vote. Le scrutin est bien étalé sur quatre jours, mais tous les pays connaîtront les résultats en même temps.

Lire aussi >> Que fait un eurodéputé de ses journées ?

En Grande-Bretagne. Les travaillistes sont au coude-à-coude avec le Ukip, un parti europhobe dirigé par le sulfureux Nigel Farage, qui pourrait passer de 9 à 19 sièges au Parlement européen.

Lire aussi >> Ils sont les futurs visages de l’Europe

Aux Pays-Bas. Les euro-sceptiques anti-islam du Parti pour la liberté sont aussi en tête des sondages. A l’inverse du Ukip, le parti néerlandais prévoit de s’allier avec Marine Le Pen pour créer un groupe eurosceptique dans l’Hémicycle.

Lire aussi >> Les eurodéputés sortant sont-ils assidus ?

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

CONCRETEMENT - Ce que l'Europe change vraiment dans votre vie

AH BON ? - Bruxelles tolère le patriotisme économique ?

TES AFFAIRES - L'UE se mêle-t-elle de tout ?