"El Commandante", la série sur Hugo Chavez qui fait (déjà) polémique au Venezuela

  • A
  • A
"El Commandante", la série sur Hugo Chavez qui fait (déjà) polémique au Venezuela
La date de sortie de la série n'a elle toujours pas été communiquée.@ Sony Pictures
Partagez sur :

La série, qui vient à peine de livrer sa bande-annonce, promet de revenir sur la vie du controversé président Hugo Chavez, mort en 2013. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde au Venezuela.

Au Venezuela, écorner l’image d’Hugo Chavez, c’est commettre un crime de lèse-majesté. À peine sortie la première bande-annonce de la série El Commandante, qui retrace la vie du défunt leader national, les légataires chavistes n’ont pas mis longtemps à s’insurger.

Des scènes controversées. Écrite par le journaliste et politologue local Moises Naím, la série, sous-titrée El poder de la pasion y la pasion por el poder ("La puissance de la passion et la passion pour la puissance"), promet de revenir sur plusieurs événements marquants de la vie d’Hugo Chavez, depuis son coup d’État manqué de 1992 jusqu’à son décès des suites d’un cancer en mars 2013

Dans la bande-annonce, Chavez, campé à l’écran par le colombien Andres Parra, qui a notamment incarné le baron de la drogue colombien Pablo Escobar dans la série Pablo Escobar, le patron du mal, est mis en scène enfant, mais aussi lors de ses derniers jours, où on l’aperçoit chauve, à genoux, priant dans son bureau. Une autre scène suggère un acte sexuel avec Marisabel Rodriguez, la deuxième femme de Chavez.

"Une offense à notre patrie". Diosdado Cabello, le vice-président du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV), n’a que très peu goûté les premières images dévoilées. Il a clairement dénoncé l’intention de nuire à l’image de Chavez, trois ans après sa mort. "Ils veulent faire croire à tout le monde qu’Hugo Chavez était un barbare", a-t-il notamment lancé lors de sa propre émission de télé. Pour lui, c’est clair : "c’est un plan de la droite nationale et internationale pour que nous oubliions Hugo Chavez".

Cible de l’ire des chavistes acharnés, les "impérialistes" de Sony Pictures Television, qui produit la série, dont la date de diffusion sur le réseau hispanophone américain Telemundo n'a pas encore été dévoilée. “La chaîne Telemundo vient de commencer à répandre ses mensonges et ses ordures sur la mémoire de notre commandant Chavez, une offense à notre patrie”, a ainsi tweeté l’ambassadeur vénézuélien à l’ONU.



Un film du gouvernement pour contrer Sony. Le président du pays, Nicolas Maduro, a déjà promis que le gouvernement proposera lui aussi un film et une série sur Hugo Chavez. Le film sera réalisé par le dramaturge vénézuélien Román Chalbaud et le scénario écrit par l'écrivain Luis Britto García. Et promet d’être beaucoup moins piquant que celui de Sony.