La présidence égyptienne s'est dite samedi "attristée par les images choquantes" de policiers frappant un homme nu pendant des heurts vendredi devant le palais présidentiel, diffusées par des télévisions et sur l'internet.

"La présidence est attristée par les images choquantes de certains policiers traitant un manifestant d'une manière qui n'est pas conforme à la dignité humaine et les droits de l'Homme", a-t-elle affirmé dans un communiqué.