Egypte : une nageuse tuée par un requin

  • A
  • A
Egypte : une nageuse tuée par un requin
@ MAXPPP
Partagez sur :

La touriste allemande de 70 ans a été attaquée alors qu'elle nageait devant son hôtel.

Une touriste allemande de 70 ans a été tuée dimanche par un requin alors qu'elle se baignait en mer Rouge devant son hôtel à Charm el-Cheikh en Egypte, ont indiqué des sources locales. "Le corps de la touriste a été repêché après qu'elle eut été attaquée par un requin qui a dévoré sa cuisse gauche et son avant-bras droit", a dit une source médicale dans cette station balnéaire réputée, très fréquentée par les touristes.

Trois attaques en une semaine

Il s'agit de la troisième attaque d'un squale contre des baigneurs en une semaine en Egypte. Ce décès intervient quelques jours après une attaque de requin contre des touristes russes qui ont été mutilés, également à Charm el-Cheikh.

Deux femmes, qui se baignaient près de la plage, avaient perdu des membres, et un homme avait été hospitalisé à la suite de deux attaques séparées, la première mardi et la seconde tôt mercredi."Il y a eu un décès malheureusement, à Naama Bay. Nous sommes en train de sortir tout le monde de l'eau", a confirmé Mohammed Salem, du South Sinaï Conservation, un organisme officiel.

En juin 2009, une touriste française avait été attaquée et tuée par un requin en mer Rouge, au sud de la ville égyptienne de Marsa Alam. Après les attaques contre les trois touristes russes, les autorités égyptiennes avaient annoncé la capture de deux requins, de deux mètres de long, à l'issue d'une vaste opération de recherche.

Même famille que les grands requins blancs

Le requin soupçonné d'être derrière l'attaque contre les deux Russes mutilées est un requin longimane, une espère dangereuse pour l'homme. L'autre est un requin Mako, appartenant à la même famille que les grands requins blancs. Les requins longimanes chassant généralement en pleine mer, le gouverneur du Sud-Sinaï a indiqué que le prédateur avait pu être attiré près des côtes après que des moutons morts eurent été jetés dans la mer par un bateau transportant du bétail.

Un expert en environnement, Magdi al-Alwani, avait indiqué de son côté que le requin aurait pu être forcé à venir près des côtes en raison de la surexploitation des fonds de pêche dans son environnement naturel, ou aurait pu être frappé par un bateau, ce qui aurait pu affecter son système nerveux.