Egypte : un journaliste filme sa propre mort

  • A
  • A
Egypte : un journaliste filme sa propre mort
@ CAPTURE VIDEO TELEGRAPH
Partagez sur :

Un reporter égyptien de 26 ans filmait un sniper lundi lorsque ce dernier l'a abattu. 

Lorsque le reportage vidéo s'achève, la vie du journaliste égyptien Ahmed Samir Assem, 26 ans, s'arrête aussi. Le jeune homme fait partie des 51 personnes tuées lundi lors des tirs de l'armée égyptienne sur un rassemblement de partisans du président déchu Mohamed Morsi devant le siège de la Garde républicaine au Caire.

Alors que la confusion entoure encore ce qui est qualifié de "massacre" par les Frères musulmans, les circonstances de la mort d'Ahmed Samir Assem ne laissent, elles, pas de place au doute. Et pour cause : le reporter a filmé sa propre mort.





Cette vidéo diffusée par Le Telegraph, Ahmed Samir Assem la tournait à l'origine pour le journal égyptien Al-Horia Wa Al-Adala, le journal officiel du Parti de la justice et de la liberté des Frères musulmans.

Au début de la séquence diffusée par le  journal britannique, on peut voir un homme faire feu du haut d'un bâtiment. Si les personnes visées par le soldat ne sont pas dans le champ du cameraman, les Frères musulmans ont affirmé que c'est la foule de pro-Morsi rassemblés lundi devant le siège de la Garde républicaine qui était visée.

Brusquement, le sniper change d'angle de tir. Son arme est pointée vers l'œil de la caméra. Le film s'arrête. Ahmed Samir Assem est mortellement blessé.