Egypte : un "désastre" a été évité

  • A
  • A
Egypte : un "désastre" a été évité
@ REUTERS
Partagez sur :

L’ambassade d’Israël a été attaquée vendredi au Caire par des centaines de manifestants.

Au lendemain d’une violente attaque contre l’ambassade israélienne au Caire, son représentant a quitté tôt samedi l’Egypte. Yitzhak Levanon s’est ainsi envolé, avec sa famille et une grande partie du personnel diplomatique, vers l’Israël. Seul le numéro deux de l’ambassade est resté en mission dans la capitale égyptienne, dans le but de "poursuivre les contacts avec le gouvernement égyptien", a indiqué un responsable israélien.

"Ça aurait pu être pire"

Le Premier ministre israélien, cité par le site d'information Ynet, a jugé cette attaque comme "un incident sérieux", mais a-t-il noté "elle aurait pu être pire si les émeutiers avaient réussi à franchir la dernière porte et à blesser notre personnel". Benjamin Netanyahou s'est déclaré "heureux" d'avoir "réussi à éviter un désastre". Par ailleurs, il a tenu à "remercier le président américain Barack Obama pour son aide". Israël avait demandé l'assistance des Etats-Unis pour assurer la protection de sa représentation diplomatique dans la capitale égyptienne. Barack Obama s'est déclaré préoccupé par ces violences.

Une manifestation dégénère

Le bâtiment de l’ambassade israélienne, symbole de la paix conclue en 1979 entre l’Etat hébreu et l’Egypte, mais qui cristallise aussi la colère d'une partie de l'opinion égyptienne, a été envahi vendredi soir par 2.000 personnes après le rassemblement dans la journée de manifestants sur la place Tahrir. Ils réclamaient davantage de réformes et de démocratie, sept mois après la chute du président Hosni Moubarak et la prise du pouvoir par l'armée.

Une partie des locaux a été saccagée à l’aide de marteaux et de barres de fer. Les manifestants ont jeté des documents depuis l'un des bureaux de l'ambassade, située en haut d'un immeuble d'une vingtaine d'étages. 450 personnes ont été blessées, trois tuées et une quatrième personne, blessée, a succombé à une crise cardiaque, selon des sources hospitalières.

Des commandos égyptiens sont intervenus pour sauver six Israéliens qui étaient restés bloqués dans le bâtiment.

Les manifestants ont commencé par détruire le mur de protection :

C'est la première fois que l'ambassade est attaquée avec une telle violence depuis la signature de la paix entre les deux pays il y a 32 ans.

Des forces postées devant le bâtiment

Samedi matin, le calme était revenu autour de l’ambassade. Les rues étaient toujours jonchées de pierres et de bris de verre après les affrontements. Devant le bâtiment diplomatique d'Israël, les forces de l'armée et de la police égyptiennes ont été déployées en masse. Des véhicules blindés et une trentaine de véhicules des forces anti-émeutes étaient postés aux alentours de la chancellerie et près du commissariat proche dans le quartier de Guizeh.