Crash d'un avion russe en Egypte : ce que l'on sait

  • A
  • A
Crash d'un avion russe en Egypte : ce que l'on sait
@ Capture Youtube
Partagez sur :

Le crash samedi d'un avion russe en Egypte a causé la mort de 224 personnes. A ce stade, il n'y a aucune certitude sur la cause de crash.

L'ESSENTIEL

Les 224 passagers d'un charter russe ont péri samedi dans le crash de leur appareil en Egypte, après que le pilote eut signalé des défaillances, mais le groupe Etat islamique (EI) a affirmé avoir abattu l'Airbus semant le doute sur la cause du crash. 

LES INFOS A RETENIR :

• Un avion civil russe s'est écrasé samedi matin dans le Sinaï avec 224 personnes à bord

• Tous les passagers sont morts

• Les deux boîtes noires de l'avion ont été retrouvées

• L'EI dit être responsable du crash mais les experts restent prudents

Une défaillance 23 minutes après le décollage. Le contact avec l'Airbus A321-200 de la compagnie russe Kogalymavia, plus connue sous le nom de Metrojet, a été perdu 23 minutes après son décollage, à l'aube, de l'aéroport de la célèbre station balnéaire de Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge, et alors qu'il volait à une altitude de plus de 30.000 pieds (9.144 mètres). Selon des responsables de l'aviation civile égyptienne, le capitaine se plaignait alors d'une défaillance technique de son système de communication. L'avion devait se rendre à Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie.

Pas de survivant. "Il n'y a aucun survivant", ont annoncé les autorités, précisant que les corps des victimes et les débris étaient éparpillés dans un cercle de 8 km de diamètre et peut-être davantage, à al-Hassana, dans une zone montagneuse de la province désertique du Nord-Sinaï.

Les deux boîtes noires retrouvées. Les deux boîtes noires de l'A321-200 qui s'est écrasé samedi dans le Sinaï ont été retrouvées, a déclaré le ministre égyptien de l'Aviation civile lors d'une conférence de presse.

Des passagers de 10 mois à 77 ans. Parmi les 217 passagers, 214 étaient russes et trois ukrainiens, a indiqué le gouvernement égyptien. Il évoque 138 femmes et 17 enfants. L'équipage comptait sept membres. Moscou a parlé de passagers âgés de 10 mois à 77 ans.

Les proches des victimes à l'aéroport de Saint-Saint-Pétersbourg :



Une revendication de l'EI accueillie avec prudence. Quelques heures après le crash, la branche égyptienne de l'EI, qui se fait appeler Province du Sinaï, a affirmé être à l'origine du crash, sans préciser comment. "Les soldats du Califat ont réussi à faire tomber un avion russe transportant plus de 220 croisés qui ont tous été tués", a affirmé le groupe extrémiste sur ses comptes Twitter habituels. Les jihadistes soutiennent avoir agi en représailles à l'intervention russe en Syrie.

Après la revendication de l'EI, le ministre russe des Transports, Maxime Sokolov, a jugé cette revendication inexacte, les Egyptiens "ne disposant d'aucune information qui confirmerait de telles insinuations".



Les condoléances de François Hollande. En déplacement au Mont-Saint-Michel, François Hollande a "adressé au président Poutine les condoléances de la France". "J'ai immédiatement adressé au président Poutine les condoléances de la France après cette tragédie", a déclaré le président de la République à son arrivée. "Je tenais avant même cette visite à pouvoir exprimer notre solidarité au peuple russe après cette catastrophe", a-t-il ajouté.



2004, dernier crash en Egypte. Le dernier crash aérien en Egypte remonte à janvier 2004 et avait fait 148 morts, dont 134 touristes français. Un Boeing 737 de la compagnie égyptienne Flash Airlines s'était abîmé en mer Rouge, quelques minutes après son décollage de l'aéroport de Charm el-Cheikh. Depuis la révolte de 2011 qui chassa Hosni Moubarak su pouvoir, le tourisme est en berne et les autorités tentent de relancer coûte que coûte se secteur vital de l'économie égyptienne.