Egypte : le premier vote de l'après-Moubarak

  • A
  • A
Egypte : le premier vote de l'après-Moubarak
Les@ REUTERS
Partagez sur :

Le premier tour de cette élection présidentielle historique a débuté mercredi.

Les Égyptiens vont (enfin) désigner le successeur d'Hosni Moubourak.Plus d'un an après la chute du président égyptien, chassé du pouvoir par la révolte populaire le 11 février 2011, 50 millions d'électeurs sont appelés aux urnes depuis mercredi et jusqu'à jeudi pour choisir un chef de l'Etat parmi douze candidats. Europe1.fr fait le point sur tout ce qu'il faut savoir à propos de ce premier scrutin démocratique.

Comment se déroule le scrutin ? Le premier tour se tient donc sur deux jours. Les Égyptiens résidant à l'étranger ont eux, déjà voté du 11 au 17 mai. Un second tour est prévu les 16 et 17 juin au cas où aucun candidat n'obtiendrait la majorité absolue au premier. Dans ce cas de figure, l'annonce officielle du résultat interviendra le 21 juin.

Combien y a-t-il de candidats ?  Treize candidats ont participé à la campagne. Dix autres ont été disqualifiés par la commission électorale - dont l'ancien maître-espion d'Hosni Moubarak, Omar Souleïmane, et le candidat des Frères musulmans, Khaïrat al Chater, finalement remplacé par Mohamed Morsi. Ils ne seront que douze devant les urnes mercredi après le retrait d'un d'entre eux au profit du libéral Amr Moussa.

Qui sont les favoris ? Les Frères musulmans, première force politique du pays et grands vainqueurs des premières législatives post-Moubarak, espèrent pouvoir accéder désormais au pouvoir exécutif.

22.05MohammedMorsi-Maxppp930620
Leur candidat, Mohammed Morsi serait arrivé en tête du vote des expatriés réalisé il y a quelques jours. Il a été notamment soutenu massivement par la communauté égyptienne en Arabie saoudite.
22.05Abdel Moneim Aboul FotouhMaxppp930620

© Maxppp

L'islamiste indépendant, Abdel Moneim Aboul Fotouh, transfuge des Frères musulmans, arriverait juste selon ces premiers résultats de vote. Président de l'Union médicale arabe, un groupe d'aide d'urgence, il a envoyé de l'aide à Gaza, en Syrie et en Libye en temps de conflit. Aboul Foutouh a fait du droit à une couverture médicale et à l'éducation l'un des thèmes majeurs de sa campagne.
22.05Hamdeen SabbahiMaxppp930620
Le nationaliste arabe Hamdeen Sabbahi arrive en troisième position, toujours selon les suffrages expatriés. Il compte d'ailleurs bien créer la surprise dans ce scrutin.
22.05Amr MoussaMaxppp930620

© Maxppp

Côté laïc, Amr Moussa, l'ancien secrétaire général de la Ligue arabe fait aussi figure de favori. Homme d'expérience, il a été ministre des Affaires étrangères d'Hosni Moubarak de 1991 à 2001. Aujourd'hui, il se pose en garant d'une Egypte pluri-confessionnelle ouverte à la modernité.
22.05Ahmad ChafikMaxppp930620
Autre figure de l'ancien régime, Ahmad Chafik, dernier Premier ministre d'Hosni Moubarak. Ce général, également ancien chef d'état-major de l'armée de l'air, fait de la stabilité et de la lutte contre le crime son objectif numéro 1.

Que va faire l'armée ? L'armée a promis de remettre le pouvoir aux civils avant fin juin, une fois le nouveau président élu. Mais de nombreux analystes s'attendent à ce qu'elle continue de maintenir ses privilèges et de jouer un rôle, même de manière plus discrète.