Le journaliste australien d'Al-Jazeera libéré en Egypte

  • A
  • A
Le journaliste australien d'Al-Jazeera libéré en Egypte
@ AFP
Partagez sur :

Le Caire a ordonné son expulsion dimanche.

Soulagement à la rédaction d'Al-Jazeera : le journaliste australien de la chaîne internationale, Peter Greste,  condamné à 7 ans de prison et dont le Caire a ordonné dimanche l'expulsion, est à bord d'un avion quittant l'Egypte, ont indiqué en fin d'après-midi des responsables de la sécurité de l'aéroport du Caire.



Condamné en juin. Peter Greste, condamné pour "diffusion de fausses informations", avait été arrêté en décembre 2013, avec un confrère de la chaîne qatarie, dans une chambre d'hôtel du Caire où ils avaient installé, "sans autorisation" selon l'accusation, un bureau d'Al-Jazeera. Peu après, la police avait interpellé un autre journaliste de la chaîne. Les trois hommes ont été condamnés en juin dernier à 7 et 10 ans d'emprisonnement.

Un bonheur incomplet. La chaîne de télévision Al-Jazeera s'est félicitée de la libération de son reporter et a réclamé la libération de ses autres journalistes toujours détenus en Egypte. "Nous sommes heureux que Peter et sa famille puissent être réunis", a déclaré Mostefa Souag, directeur général par intérim d'Al-Jazeera Media Network, tout en ajoutant: "Nous ne retrouverons pas la quiétude tant que Baher (Mohamed) et Mohamed (Fahmi) ne retrouveront pas aussi leur liberté", en référence à deux autres journalistes de la chaîne, un Egyptien et un Egypto-canadien, toujours emprisonnés en Egypte.