Egypte : l'armée règle ses comptes avec les Frères musulmans

  • A
  • A
Egypte : l'armée règle ses comptes avec les Frères musulmans
Le chef de files des Frères musulmans Mohamed Badie a vu sa peine de mort confirmée par la justice.@ Reuters
Partagez sur :

MOYEN-ORIENT - Le chef de file de la confrérie Mohamed Badie et 182 de ses partisans avait été arrêtés en juillet dernier.

Le tribunal de Minya dans le centre de l'Egypte a confirmé samedi les condamnations à mort de 183 partisans présumés du président islamiste Mohamed Morsi destitué par l'armée, dont le chef des Frères musulmans Mohamed Badie. Au total dans cette affaire, 683 personnes avaient été condamnées à la peine capitale fin avril par le même juge pour avoir participé à des manifestations violentes à Minya, le 14 août, le jour même où quelque 700 manifestants pro-Morsi tombaient sous les balles des policiers et soldats au Caire.

496 acquittés. Quatre, dont deux femmes, ont vu leur peine commuée en prison à perpétuité et 496 ont été acquittées. Ce juge, connu pour sa sévérité et qui a récemment prononcé des centaines de peines de mort --dont seules 37 avaient été confirmées avant samedi-- à l'issue de procès de masse n'excédant pas les quelques minutes, a provoqué un tollé international.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

NOUVEAU PRESIDENT - Egypte : un plébiscite pour Al-Sissi

PORTRAIT - Egypte : Abdel Fattah Al-Sissi, nouveau raïs

EN IMAGES - L'Egypte en proie à la "Sissi-mania"