Egypte : en visite surprise, John Kerry va rencontrer Sissi

  • A
  • A
Egypte : en visite surprise, John Kerry  va rencontrer Sissi
Une femme brandit le portrait de son fils, membre de la confrérie des Frères musulmans, après la confirmation des condamnations à mort, le 21 juin.@ REUTERS/Mohamed Abd El Ghany
Partagez sur :

ÉGYPTE - Cette visite intervient au lendemain de la confirmation de 183 condamnations à mort, dont celle du chef des Frères musulmans.

L'info. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry est arrivé dimanche en Egypte pour une visite surprise. John Kerry est le plus haut responsable américain à s'être rendu en Egypte depuis l'investiture à la présidence d'Abdel Fattah al-Sissi, l'ex-chef de l'armée qui a destitué l'islamiste Mohamed Morsi.

183 Frères musulmans condamnés à mort. M. Kerry rencontrera le chef de l'Etat égyptien, qui a prêté serment il y a deux semaines, et doit s'entretenir avec lui des craintes de Washington au sujet de la répression et des "tactiques" du gouvernement qui, selon les Etats-Unis, "divisent" la société égyptienne. Cette visite intervient au lendemain de la confirmation de 183 condamnations à mort par un tribunal du centre de l’Égypte, dont celle du chef de la confrérie des Frères musulmans de M. Morsi, le Guide suprême Mohammed Badie.

 572 millions de dollars d'aide. Les responsables américains ont par ailleurs annoncé avoir débloqué 572 millions de dollars d'aide à l'Egypte il y a une dizaine de jours, après avoir obtenu le feu vert du Congrès. Cette tranche représente une partie de la substantielle aide américaine à son grand allié arabe -1,5 milliard de dollars, dont quelque 1,3 en aide militaire - qui avait été gelée en octobre. L'administration américaine l'avait conditionnée à la mise en place de réformes démocratiques, après la destitution et l'arrestation par l'armée en juillet 2013 du président islamiste Mohamed Morsi, le premier chef de l'Etat élu démocratiquement du pays. 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

ÉGYPTE -  Abdel Fattah Al-Sissi, nouveau raïs

ZOOM - L'armée règle ses comptes avec les Frères musulmans

PORTRAIT - Al-Sissi, un homme du sérail militaire