Égypte : des œufs contre les harceleurs de rue

  • A
  • A
Égypte : des œufs contre les harceleurs de rue
Les harceleurs piégés se voient écraser un œuf sur la tête ou sur le visage. @ Capture d'écran.
Partagez sur :

Deux Égyptiens ont décidé de piéger des harceleurs de rue en les poussant à avouer leurs méfaits, avant de leur écraser des œufs sur la tête.

Pour dénoncer le harcèlement de rue dont les femmes sont victimes en Égypte, deux Égyptiens ont trouvé le moyen de les ridiculiser : leur écraser des œufs sur la tête sous l’œil d'une caméra, a rapporté vendredi le site de France 24, Les Observateurs.

Des adolescents. Le principe est simple : ces jeunes abordent des hommes dans la rue et les mettent assez en confiance afin qu'ils se vantent d'attouchements sexuels dont ils sont les auteurs. Les agresseurs se voient alors écraser un œuf sur la tête ou en plein sur le visage. Sur les vidéos postées, les hommes piégés sont surtout des jeunes, dont certains sont même des adolescents. Un seul garçon échappe au châtiment en reconnaissant que le problème ne vient pas des femmes : "en Europe, elles s'habillent comme elles veulent, elles ne sont pas harcelées. Le problème est en nous", explique-t-il aux piégeurs. 

Un humoriste connu. Un des participants à cette opération est Shady Hussein, un humoriste connu en Égypte pour ses impertinences et qui a déjà eu affaire avec la police.

Un fléau en Égypte. Le harcèlement sexuel des femmes en Égypte est très important. Il a même fait l'objet d'un film inspiré de faits réels, Les femmes du bus 678, sorti en 2012 et réalisé par Mohamed Diab. Selon un rapport de l'Onu paru en 2013, plus de 9% des Égyptiennes ont été confrontées dans l'espace public à des remarques obscènes ou à des attouchements. L'adoption en 2014 d'une nouvelle loi qui criminalise le harcèlement sexuel a permis depuis la condamnation de harceleurs à des peines de prison.