Egypte : des démissions en série

  • A
  • A
Egypte : des démissions en série
@ Reuters
Partagez sur :

Plusieurs responsables ont démissionné ou ont été limogés après les heurts qui ont fait 74 morts.

Les limogeages commencent. Au lendemain du drame du stade de Port-Saïd, où 74 personnes ont trouvé la mort, les autorités égyptiennes annoncent diverses mesures. Parmi elles, la démission ou le limogeage d'un certain nombre de responsables.

C'est le cas du gouverneur de Port-Saïd, qui a remis sa démission, laquelle "a été acceptée", a indiqué le Premier ministre égyptien Kamal al-Ganzouri. Le directeur de la sécurité de cette ville du nord-est du pays, où des violences se sont déroulées mercredi à l'issue d'un match de football, a été démis de ses fonctions. Les autres responsables de la sécurité ont pour l'instant été suspendus.

Les Egyptiens en colère

Devant le Parlement réuni en session extraordinaire, Kamal al-Ganzouri a également annoncé le "limogeage du président et des membres du conseil de la fédération" égyptienne de football.

Ces mesures ne calment pas la colère des Egyptiens, qui sont nombreux à soupçonner une implication des autorités dans le drame de Port-Saïd. Sur les réseaux sociaux ou au Caire, où un rassemblement a été organisé, beaucoup évoquent une "conspiration contre la révolution".