Égypte : cinq morts dans des heurts

  • A
  • A
Égypte : cinq morts dans des heurts
Les manifestants ripostent par des jets de pierre aux gaz lacrymogènes@ REUTERS
Partagez sur :

Après le drame de Port-Saïd, les manifestants réclament le départ des militaires

Le bilan continue de s'alourdir. Au lendemain des affrontements entre forces de l'ordre et manifestants qui ont fait cinq mort vendredi, les heurts se poursuivaient samedi aux abords du ministère de l'Intérieur au Caire. Ces nouvelles violences interviennent après le match de football meurtrier qui a fait 74 morts à Port-Saïd.

Signe de la menace croissante que représente la tourmente politique pour le tourisme, des Bédouins ont brièvement enlevé deux touristes américaines et leur guide égyptien dans le Sinaï, selon des responsables de la sécurité.

Au Caire, deux manifestants sont morts après avoir inhalé du gaz lacrymogène aux abords du ministère de l'Intérieur. Selon l'agence officielle Mena, un soldat blessé devant ce ministère est décédé à l'hôpital vendredi. Deux manifestants ont également été tués à Suez dans de nouvelles violences, selon une source de sécurité. D'après le ministère de la Santé, 1.051 personnes ont été blessées dans les affrontements de vendredi dans la capitale.

"Vendredi de la colère"

Provoqués par le drame du match de football meurtrier de Port Saïd, les rassemblements ont débuté jeudi dans la capitale égyptienne. Les milliers de manifestants réunis au Caire et à Suez réclament le départ du ministre de l'Intérieur après des affrontements ayant provoqué la mort de 74 personnes mercredi. Des groupes de jeunes révolutionnaires ont appelé à un week-end de manifestations baptisées "Vendredi de la colère".