Egyptair : "La deuxième boîte noire n'émet pas"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les recherches n'ont pour le moment permis de retrouver que la boîte noire sonore de l'appareil qui s'est abîmé en Méditerranée.

INTERVIEW

Après avoir retrouvé les morceaux de la carlingue de l'appareil d'Egyptair qui s'est abîmé en mer le 19 mai dernier, les enquêteurs ont mis la main jeudi sur une des deux boîtes noire de l'avion. Interrogé dans la matinale d'Europe 1, Xavier Tytelman, spécialiste en sécurité aérienne, a livré son expertise quant à la boîte noire retrouvée et fait le point sur l'enquête. 

Thèse du problème technique. "On a retrouvé la boîte noire sonore", a précisé Xavier Tytelman. "C'est celle qui enregistre ce qui s'est passé dans le cockpit, les échanges entre les pilotes, les éventuels échanges avec la tour de contrôle". Une boîte noire "exploitable", précise encore l'expert, et qui pourrait corroborer la thèse d'un crash lié à une cause technique. "Grâce à une fuite dans la presse, on a su que l'avion avait envoyé pendant plusieurs minutes des messages de dysfonctionnement, donc il n'y a pas une explosion instantanée", affirme Xavier Tytelman. Ce serait dès lors "la deuxième boîte noire, celle qui enregistre les paramètres du vol, avec un millier de paramètres enregistrés à chaque seconde" qui pourrait révéler les causes véritables du crash, selon le spécialiste aérien. Mais cette deuxième boite noire est toujours au fond de la Méditerranée.

Une boîte noire en morceaux. Selon les enquêteurs, la boîte noire aurait été retrouvée en plusieurs morceaux. "On a retrouvé le morceau qui enregistre", et "cette partie-là est exploitable", a expliqué Xavier Tytelman. Elle sera donc analysée par les enquêteurs égyptiens, épaulés par un spécialiste du BEA, envoyé en renfort par la France. Une autre difficulté est évoquée par le spécialiste en sécurité aérienne : " La deuxième boîte noire n'émet pas". Et Xavier Tytelman de rassurer : "Nous avons bon espoir de la retrouver".