Ecoutes : une lettre embarrasse David Cameron

  • A
  • A
Ecoutes : une lettre embarrasse David Cameron
Les écoutes étaient "largement abordées" à News of the World, selon un journaliste.@ REUTERS
Partagez sur :

Le courrier affirme que son ancien directeur de la communication a tenté d'étouffer l'affaire.

Andy Coulson a beau avoir démissionné de son poste auprès de David Cameron, son implication dans l’affaire News of The World ne cesse d’embarrasser le Premier ministre britannique.

C’est une lettre datant de 2007 qui entache à nouveau l’ancien rédacteur en chef de News of the World. Rendue publique mardi par une commission parlementaire, elle est signée par Clive Goodman, un ancien journaliste de l’hebdomadaire condamné et licencié, à l’époque, pour des écoutes illégales.

Chantage à l’emploi

Dans ce courrier adressé à News International, l’entreprise chapeautant plusieurs journaux du groupe Murdoch, Clive Goodman proteste contre son licenciement, assurant avoir agi "avec le soutien plein et entier" de journalistes confirmés du journal. "Cette pratique était largement abordée dans la conférence du matin, jusqu’à ce que toute référence en soit bannie par le rédacteur en chef", à savoir Andy Coulson.

La lettre va plus loin, puisqu’elle affirme qu’Andy Coulson a tenté d’étouffer l’affaire, en proposant au journaliste de retrouver son poste s’il n’impliquait pas le journal devant les juges.

Coup dur pour Cameron

Ce document incrimine donc davantage l’ancien directeur de la communication de David Cameron, qui a quitté ses fonctions en janvier sous pression du scandale. Un nouveau coup dur pour le Premier ministre britannique, qui a déjà sévèrement subi en juillet les foudres de l’opposition, l’accusant d’avoir manqué de discernement en embauchant Andy Coulson. David Cameron avait aussi dû se défendre sur ses liens avec le groupe de Robert Murdoch, qui avait soutenu sa campagne électorale.