Ecoutes en Angleterre : le Prince William aussi espionné

  • A
  • A
Ecoutes en Angleterre : le Prince William aussi espionné
Les conversations en le prince William et sa femme Kate Middleton ont été écoutées par le tabloïd anglais.@ REUTERS
Partagez sur :

Le procès en cours du tabloïd anglais News of the World continu de révéler les dessous de ses méthodes.

Les conversations téléphoniques du prince William et de son épouse Kate, et celles du prince Harry ont été  écoutées illégalement par des journalistes du News of the World, l'hebdomadaire, aujourd'hui fermé, du groupe Murdoch. C'est le procureur en charge du dossier qui a révélé cette information lors du procès en cours à Londres.

Alimenter les ragots. Avide d'alimenter sa machine à scoops, le tabloïd a interrogé à distance la boîte vocale de Kate Middleton pour entendre le prince lui laisser des mots doux et raconter son quotidien à l'académie militaire de Sandhurst, en 2006. Grâce à ces écoutes, le tabloïd avait ainsi pu révéler que le prince appelait sa future femme Kate Middleton "bébé d'amour" (babykins).

Le prince lui a également raconté ses mésaventures à Sandhurst, notamment le jour où il s'est perdu et qu'il a déboulé au plein milieu d'un exercice militaire. Ce qui était "légèrement embarrassant" d'autant qu'il a failli se faire "tirer dessus" par des balles à blanc. Le tabloïd avait fait son miel de ses messages pour faire les gros titres.

Procès très suivi. Rebekah Brooks et Andy Coulson, respectivement amie et ancien responsable de la communication du Premier ministre David Cameron, sont les principaux accusés dans l'affaire des écoutes imputées entre autres à News of the World, fermé en juillet 2011 après 168 années d'existence. Neville Thurlbeck, ancien correspondant en chef du journal, James Weatherup, ex-rédacteur en chef adjoint, et Greg Miskiw, ancien rédacteur en chef, plaident coupable.Le scandale a ébranlé la classe politique et la police britanniques, toutes deux accusées de collusion avec la presse. Il a en outre entraîné la création d'une commission d'enquête publique sur la déontologie de la presse, qui continue de s'opposer au gouvernement sur les mesures à prendre pour réguler le secteur.
sur le même sujet

QUI EST QUI - Huit prévenus jugés dans le procès News of the World

ZOOM -News of the World, le scandale de trop

ZOOM - Les méthodes crapuleuses des tabloïds

POLITIQUE - Ecoutes : une lettre embarasse David Cameron