Indépendance de l'Ecosse : les radicaux s’immiscent dans le débat

  • A
  • A
Indépendance de l'Ecosse : les radicaux s’immiscent dans le débat
@ Reuters
Partagez sur :

Des loyalistes orangistes ont manifesté à Edimbourg samedi, sous le regard méfiant des partis politiques des deux camps.

Cette manifestation contre l’indépendance de l’Ecosse peut crisper les esprits. Samedi, à Edimbourg, près de 15.000 orangistes ont fait irruption dans le débat lors d’une manifestation hautement controversée. Ce mouvement protestant radical prône l’unité du Royaume-Uni et s’est fait connaître pour ses défilés dérapant parfois, en Irlande.

Les nationalistes ont défilé sous le mot d’ordre "Fiers d’être britanniques" dans les rues de la capitale écossaise. Des dizaines de bus en provenance d’Ecosse, mais aussi d’Irlande du Nord, d’Angleterre et du pays de Galles ont convergé pour cette mobilisation contre l’indépendance de l’Ecosse, sur laquelle doivent se prononcer les habitants le 18 septembre.

>> LIRE AUSSI - A quoi ressemblerait une Ecosse indépendante

Union jack au vent. "Aujourd'hui, nous sommes rassemblés ici à Édimbourg pour faire entendre notre retentissant non" à l'indépendance, a ainsi harangué Henry Dunbar, grand maître de la loge écossaise, sous les applaudissements de ses troupes qui chantaient le God Save The Queen et s'époumonaient dans leurs cornemuses. Les manifestants nationalistes, défilant sans le soutien des principales organisations politiques, arboraient l’Union jack, le drapeau du Royaume-Uni.

Aucun incident n’est à déplorer le long du parcours, mais l’ambiance a parfois été tendue, notamment face à quelques rares sympathisants indépendantistes présents.

Nombre d'Écossais favorables au maintien dans le Royaume-Uni se sont méfiés des tentatives extérieures pour faire pencher le vote d’un côté. Cette mobilisation pour le maintien de la région dans le giron de Londres pourrait bien être contre-productive.

>> LIRE AUSSI - Cameron en opération séduction

Pour autant, le dernier sondage publié samedi a une nouvelle fois vu le basculement de l’opinion. L’enquête, réalisée pour le parti du non "Better Together", donnaient 54 % des intentions de vote contre l’indépendance de l’Ecosse. Il y a une semaine, un précédent sondage donnait les indépendantistes vainqueurs. Il resterait, à quelques jours du vote, près de 9% d’indécis.