Echange dessin contre vote anti-Tory : Banksy doit retirer son offre

  • A
  • A
Echange dessin contre vote anti-Tory : Banksy doit retirer son offre
Banksy proposait sur les réseaux sociaux aux électeurs de leur envoyer un dessin en échange d'une "photo de votre bulletin (...) montrant que vous avez voté contre les conservateurs". @ VINCENZO PINTO / AFP
Partagez sur :

La police a ouvert une enquête suite à des plaintes contre l'offre de l'artiste et a souligné qu'il était illégal "pour un électeur d'accepter un cadeau en échange d'un vote".

Un dessin de Banksy contre un vote anti-conservateur ? A quelques jours des législatives du 8 juin au Royaume-Uni, le célèbre artiste de rue a dû retirer son offre après des plaintes à la police.

Envoi d'un dessin en échange d'un vote contre les conservateurs. Banksy proposait sur les réseaux sociaux aux électeurs de leur envoyer un dessin en échange d'une "photo de votre bulletin (...) montrant que vous avez voté contre les conservateurs" de la Première ministre Theresa May. Le dessin en question montrait une fillette voyant s'éloigner un ballon aux couleurs du Royaume-Uni, symbolisant peut-être les difficultés et divisions du pays en plein Brexit. L'artiste précisait que son offre était limitée aux électeurs résidant dans quelques circonscriptions de Bristol (est de l'Angleterre), région dont il est originaire.

"De nombreuses plaintes". Malheureusement pour les fans du street-artiste, ou pour les électeurs de l'opposition travailliste, la police locale d'Avon et Somerset a indiqué avoir ouvert une enquête à la suite "de nombreuses plaintes". "Il est illégal (...) pour un électeur d'accepter ou d'être d'accord pour accepter un cadeau en échange d'un vote", souligne-t-elle sur Twitter, en prévenant que les contrevenants pourraient être poursuivis.

"Cette offre bancale et légalement douteuse est maintenant supprimée". Banksy a donc mis fin lundi soir à l'opération dans un message intitulé "Rappel de produit" sur Instagram.

"J'ai été prévenu par la commission électorale que l'offre de dessin gratuit invaliderait le résultat des élections", écrit-il sur un ton sarcastique. "J'ai le regret d'annoncer que cette offre bancale et légalement douteuse est maintenant supprimée".