Ebola : un nouveau cas détecté en Sierra Leone

  • A
  • A
Ebola : un nouveau cas détecté en Sierra Leone
@ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

Le pays, qui pensait sortir de l'épidémie qui la frappe depuis 2014, a détecté un nouveau cas dans un village du district de Kambia. 

Un nouveau cas d'Ebola a été découvert dans un village du nord de la Sierra Leone placé en quarantaine après la mort fin août d'une femme de 67 ans victime du virus, a déclaré dimanche soir le président Ernest Bai Koroma. Le 24 août dernier, le dernier malade d'Ebola du pays avait quitté l'hôpital, guéri. La Sierra Leone y avait vu une étape vers la fin de l'épidémie. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un pays est déclaré exempt du virus 42 jours, soit deux fois la durée maximale d'incubation, après le dernier cas connu.

"Ebola est toujours présent". Le président de Sierre Leone a précisé que le nouveau cas, une femme testée positive samedi, avait été en contact avec la vendeuse de nourriture morte le 28 août dans le village de Sellu Kafta, dans le district de Kambia. "Cet incident nous rappelle qu'Ebola est toujours présent et que nous devons respecter les mesures de précaution décidées par les autorités sanitaires", a-t-il ajouté. Des responsables de la santé du district de Kambia ont précisé que la femme testée positive samedi était la nièce de celle décédée fin août.

Vaccination en cours. Le village de Sellu Kafta, dont la population approche le millier d'habitants, a été placé en quarantaine la semaine dernière pour 21 jours, la durée maximale d'incubation du virus. Une centaine de personnes ont commencé à y recevoir un vaccin testé avec succès en Guinée voisine. Selon des responsables sanitaires, la vaccination progresse de manière satisfaisante.

11.300 morts. L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la plus grave depuis l'identification du virus en Afrique centrale en 1976, est partie en décembre 2013 du sud de la Guinée. Elle a fait depuis plus de 11.300 morts pour quelque 28.000 cas, un bilan sous-évalué, de l'aveu même de l'OMS. Plus de 99% des victimes se concentrent au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée. Début août, la chef de l'OMS, Margaret Chan, estimait qu'Ebola pouvait être vaincu d'ici la fin de l'année.