Ebola : le patient libérien soigné au Texas est mort

  • A
  • A
Ebola : le patient libérien soigné au Texas est mort
@ REUTERS
Partagez sur :

Le Libérien atteint d'Ebola et soigné au Texas, aux Etats-Unis, est décédé mercredi après-midi. Il s'agissait du premier cas diagnostiqué hors d'Afrique.

Le patient libérien atteint d'Ebola, le premier à avoir été diagnostiqué hors d'Afrique, est décédé mercredi matin à Dallas où il était hospitalisé, a annoncé l'hôpital. "C'est avec une profonde tristesse que nous informons du décès de Thomas Eric Duncan ce matin", indique une porte-parole dans un communiqué. Thomas Eric Duncan a présenté les premiers symptômes de la maladie alors qu'il était déjà arrivé aux États-Unis en provenance du Liberia, l'un des pays d'Afrique de l'Ouest les plus touchés par l'épidémie.

>> LIRE AUSSI : les proches du malade américain sous haute surveillance



Dégradation ce week-end. Son état s'était dégradé pendant  le week-end. Il avait été branché sur respirateur artificiel et sous dialyse, avait indiqué mardi le centre hospitalier, Texas Health Presbyterian à Dallas.Thomas Duncan avait été hospitalisé le 28 septembre, soit plus d'une semaine après son retour du Liberia. Il avait été aux urgences une première fois et renvoyé chez lui alors qu'il était déjà contagieux

48 personnes surveillées de près. Les autorités sanitaires surveillent de près 48 personnes ayant été plus ou moins en contact avec le patient décédé. Dix d'entre eux sont considérés à haut risque d'infection, trois membres de sa famille et sept personnels soignant. Le Libérien était le premier patient à avoir été diagnostiqué positif au virus Ebola hors d'Afrique, où la fièvre hémorragique virale a provoqué la mort de plus de 3.500 personnes.

Contrôles renforcés. Dans cinq aéroports américains, des contrôles vont être renforcés pour les passagers en provenance du Liberia, de la Sierra Leone et de la Guinée, a annoncé la Maison Blanche. "La majorité des personnes venant de ces trois pays seront concernées par ces contrôles complémentaires", a déclaré Josh Earnest, porte-parole de la présidence américaine. Sont concernés les aéroports JFK de New York, celui de Neward (New Jersey), de Dulles (Etat de Washington), et les aéroports d'Atlanta et Chicago.