Ebola : la France va ouvrir un hôpital militaire en Guinée

  • A
  • A
Ebola : la France va ouvrir un hôpital militaire en Guinée
François Hollande, lors de sa conférence de presse semestrielle@ Reuters
Partagez sur :

François Hollande a annoncé l'ouverture d'un hôpital militaire dans le sud de la Guinée, pour lutter contre l'épidémie d'Ebola.

L'ANNONCE. Après la contamination d'une première Française par le virus Ebola, François Hollande a annoncé une aide supplémentaire pour lutter contre l'épidémie qui a déjà fait plus de 2.500 morts. "Je viens de décider d'installer, dans les jours qui viennent, un hôpital militaire, en Guinée forestière", dans le sud du pays le plus touché par la maladie, a annoncé le président français lors de sa quatrième conférence de presse depuis le début de son quinquennat.

Le ministre de la Défense devra "coordonner cette action et [...] associer les médecins militaires et la protection civile, avec des moyens aériens", indispensables, selon lui. François Hollande a également rappelé l'aide financière proposée par la France, 9 millions d'euros.

>> LIRE AUSSI - Comment la volontaire de MSF va être soignée en France

Plusieurs pays occidentaux ont apporté leur aide à la zone touchée par l'épidémie d'Ebola. L'Europe a accordé une aide de 140 millions de dollars et les Etats-Unis ont promis une aide militaire, avec le déploiement de 3.000 soldats. Un centre de commandement militaire américain va être créé au Liberia pour soutenir la lutte contre la maladie.

En parallèle, le Sierra Leone se prépare jeudi à une opération de confinement sans précédent de sa population pendant trois jours.