Ebola : l’épidémie s’étend en Afrique de l’Ouest

  • A
  • A
Ebola : l’épidémie s’étend en Afrique de l’Ouest
L'épidémie de virus Ebola progresse en Afrique de l'Ouest.@ Reuters
Partagez sur :

CARTE - Les Etats-Unis ont prévenu : l’épidémie d’Ebola pourrait se propager "comme un feu de forêt".

L’inquiétude est grande en Afrique de l’Ouest. L’épidémie de virus Ebola, qui a commencé au début de l’année, ne cesse de s’étendre dans la région, gagnant progressivement plusieurs pays. Au 23 juillet, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recensait au total 1.201 cas, dont 672 mortels, dans au moins trois pays : la Guinée, où le virus est apparu, le Liberia et la Sierra Leone. Et un premier cas a été détecté au Nigeria.

Vers une stabilisation en Guinée. C’est en Guinée que le virus a fait son apparition il y a plusieurs mois. Au 23 juin, l’OMS y comptabilisait 427 cas dont 319 mortels. Mais d’après (Médecins sans Frontières) MSF, la situation "s’est stabilisée dans certaines régions". 

>> LIRE AUSSI - Pourquoi l'Ebola inquiète la Guinée

Le Liberia ferme ses frontières. Lundi, le Liberia a annoncé la fermeture d’une partie de ses frontières pour tenter d’enrayer la progression du virus. Sept des quinze provinces du pays sont affectées. L’OMS a recensé 249 cas, dont 129 mortels. Deux Américains, dont un médecin, engagés dans la lutte contre l’épidémie, ont été contaminés. Un autre médecin, libérien, est quant à lui mort de la fièvre Ebola. 

Ebola

© Reuters

>> A LIRE AUSSI - Ebola : le virus hors de contrôle dans trois pays d'Afrique.

Le Sierra Leone, "nouvel épicentre". La Sierra Leone est également touché. Au 23 juillet, on y dénombrait 525 cas, dont 224 mortels, surtout dans l’est du pays. Le pays serait devenu, d’après MSF, le "nouvel épicentre de l’épidémie". Ce qui inquiète aussi, c’est qu’un premier cas a été recensé la semaine dernière dans la capitale, Freetown, qui avait jusqu’ici été épargnée. 

Lagos, la mégalopole en état d’alerte. Vendredi dernier, le virus a fait son apparition dans un nouveau pays, le Nigeria, qui n’a pas de frontière avec les trois autres pays touchés. Un Libérien a succombé au virus à Lagos, une mégalopole de plus de 20 millions d’habitants, où les infrastructures sanitaires sont en piteux état et où les hôpitaux publics sont mal équipés. Tous les ports et les aéroports du pays, le plus peuplé du continent africain, ont été placés en état d’alerte. 

>> A LIRE AUSSI - Fièvre Ebola : les zones à éviter en Afrique