Ebola : British Airways suspend ses vols vers le Liberia et la Sierra Leone

  • A
  • A
Ebola : British Airways suspend ses vols vers le Liberia et la Sierra Leone
La compagnie britannique assure d'habitude quatre vols hebdomadaires vers Monrovia au Liberia.@ REUTERS
Partagez sur :

Cette suspension court jusqu'au 31 août minimum, a prévenu la compagnie, qui évoque la "détérioration de la situation sanitaire dans ces deux pays".

L'INFO. Les mesures de précaution se multiplient face au virus Ebola. La compagnie aérienne British Airways a annoncé mardi la suspension jusqu'au 31 août de ses vols vers le Libéria et la Sierra Leone, deux des trois pays africains touchés par l'épidémie. La compagnie britannique assure d'habitude quatre vols hebdomadaires vers Monrovia au Liberia après une escale à Freetown en Sierra Leone. "Nous avons temporairement suspendu nos vols de et vers le Libéria et la Sierra Leone jusqu'au 31 août en raison de la détérioration de la situation sanitaire dans ces deux pays. La sécurité de nos passagers, de nos membres équipages et du personnel au sol constitue notre priorité N.1", a souligné un porte-parole de BA.

>> A LIRE AUSSI - Virus Ebola : l'épidémie est "hors de contrôle"

887 morts. Le Libéria et la Sierra Leone sont deux des trois pays avec la Guinée à faire face à une épidémie d'une ampleur sans précédent d'Ebola, responsable de 887 morts sur les 1.603 cas d'infection depuis mars, selon le dernier bilan lundi de l'Organisation mondiale de la santé. Devant l'aggravation de la situation, des mesures de précaution se multiplient en Afrique et dans le monde, de crainte en particulier d'une propagation du virus par les voyages aériens.

>> A LIRE AUSSI - Ebola : l'épidémie risque-t-elle d'arriver en France ? 

D'autres compagnies ont pris des mesures similaires. Les compagnies panafricaines Arik et ASKY avaient déjà suspendu leur vols vers et depuis le Libéria et la Sierra Leone après la mort d'un passager libérien à Lagos fin juillet. Vendredi, Emirates, qui ne dessert ni la Sierra Leone ni le Libéria, avait annoncé la suspension "jusqu'à nouvel ordre" de tous ses vols vers la Guinée.

>> A LIRE AUSSI - Ebola sur le sol américain, la population s'inquiète