Durant sa cavale, El Chapo serait entré deux fois aux Etats-Unis

  • A
  • A
Durant sa cavale, El Chapo serait entré deux fois aux Etats-Unis
@ AFP
Partagez sur :

Lors de son évasion de cinq mois, le baron de la drogue mexicain aurait rendu visite deux fois à sa fille aînée, Rosa Isela Guzman Ortiz, qui vit en Californie.

Alors même qu'il était l'homme le plus recherché du Mexique, "El Chapo" a vraisemblablement pu passer sans encombres, et à deux reprises, la frontière mexicano-américaine pour aller voir sa fille aînée, résidant en Californie. C'est en tout cas ce qu'affirme cette dernière dans une interview exclusive accordée au Guardian et publiée vendredi.

Deux escapades californiennes. Le chef du cartel de Sinaloa, Joaquin "Chapo" Guzman, avait offert une maison à sa fille en Californie. Et, "peu après, il est venu voir la maison, il est venu deux fois" lors de son évasion de cinq mois en 2015, a raconté Rosa Isela Guzman Ortiz sans préciser pour autant la date exacte de ces visites, ni comment le criminel le plus recherché du Mexique avait pu passer la frontière. "Je lui ai demandé la même chose (comment il avait pu entrer aux Etats-Unis, ndlr), croyez-moi", a plaisanté la fille du baron de la drogue mexicain, chef d'entreprise de 39 ans. 

Sa fille dénonce la responsabilité des politiques. Bénéficiant de complicités internes, "El Chapo", 58 ans, s'était enfui en juillet dernier de manière spectaculaire de prison par un trou creusé sous la douche de sa cellule. "L'évasion de mon papa a été (le fruit d')un accord", a affirmé sa fille au Guardian, assurant que Guzman a financé les campagnes d'importants hommes politiques qui l'ont protégé en échange. "Tout ce que je sais, c'est que mon père a dit à son avocat de donner plusieurs chèques pour les campagnes et demandé qu'en échange, on le respecte", a-t-elle ajouté, précisant que la famille n'a pas encore décidé si elle rendra publics ou non ces chèques et les noms de leurs bénéficiaires.

Depuis son retour début janvier derrière les barreaux, les autorités ont pris des mesures exceptionnelles pour éviter qu'il ne s'évade à nouveau, avant une possible extradition vers les Etats-Unis. "El Chapo", détenu dans un établissement de haute sécurité près de Mexico, a demandé cette semaine à ses avocats d'accélérer son extradition vers les Etats-Unis à cause des mauvais traitements dont il serait victime en prison.