DSK, un voisin encombrant

  • A
  • A
DSK, un voisin encombrant
@ Reuters
Partagez sur :

REPORTAGE - La venue de l'ex-patron du FMI dérange certains habitants du quartier.

Dominique Strauss Kahn a passé sa première nuit en liberté. L'ancien patron du FMI a finalement quitté la prison de Rikers Island vendredi soir à 23h00, heure française pour rejoindre un appartement assez luxueux, loué quelque milliers d'euros, au 71 Broadway, dans le sud de Manhattan.

Mais l'opération s'est avérée beaucoup plus compliquée que prévue. DSK qui devait à l'origine séjourner au Bristol Plaza, un immeuble chic dans l’un des plus beaux quartiers de Manhattan : concierge à l’entrée, grande piscine sur le toit, service de chambre…Mais au dernier moment la direction a changé d'avis face à l'hostilité des résidents du palace

"Je ne sais pas si le courant serait bien passé parce qu’ici, on a toujours un voisinage très calme", regrette cette habitante de l’immeuble. "C’est une résidence de luxe, très très tranquille", souligne-t-elle.

"Maintenant, toute la presse est là" :

Finalement, l'ancien patron du FMI a rejoint une résidence provisoire située au sud de Manhattan, près de Ground Zéro. C'est là qu'il préparera sa défense pour la prochaine audience du 6 juin. A New York, les copropriétaires ont le choix de révoquer un nouvel arrivant. Madonna s’est ainsi vu refuser l’accession à la propriété, en raison du risque de paparazzis.

"Il est déjà coupable"

Pour DSK aussi, les choses s’annoncent compliquées, en raison de l’image qui lui colle désormais à la peau depuis bientôt une semaine. "Les gens pensent déjà qu’il est coupable", témoigne Linda, Française qui vit à New York depuis deux ans. "Une femme a dit : ‘c’est le monsieur qui a violé la femme’. Il est déjà coupable, c’est ça qui fait de la peine", raconte-t-elle.

Le juge a accordé à DSK quatre à cinq jours pour trouver son logement définitif. Peut-être devra-t-il chercher moins huppé que ce qu’il imaginait. Et plus discret.