"DSK satisfait que sa parole soit reconnue"

  • A
  • A
"DSK satisfait que sa parole soit reconnue"
@ Europe 1
Partagez sur :

Dominique Strauss-Kahn ne s'exprimera qu'une fois rentré en France, précise son avocat Me Veil.

L’avocat français à Paris de DSK, Me Jean Veil, a pu s’entretenir avec son client, vendredi, après l’audience au cours de laquelle l’ancien directeur du FMI a été libéré sur parole. "Je pense qu’il est satisfait que sa parole soit reconnue et que la crédibilité de la jeune femme - qui prétend avoir été agressée sexuellement par DSK - soit mise en cause par le procureur lui-même. C’était très important pour lui que l’on arrête d’imaginer que c’était elle qui avait raison et que lui n’était qu’un menteur", a confié Me Veil à Europe 1.

"La crédibilité de la jeune femme définitivement affectée"

"Aujourd’hui, la crédibilité de la jeune femme est définitivement affectée. Au-delà d’un certain nombre de mensonges qu’elle a proférés, il apparaît qu’elle a menti non seulement sur son passé mais aussi sur les faits tels qu’elle les a exposés", a précisé l’avocat français à Paris de DSK. Nafissatou Diallo a vu son image écornée, vendredi, au fil des révélations faites par le bureau du procureur de New York. Selon une lettre du procureur aux avocats de DSK, la jeune femme aurait notamment menti sur le déroulement de l'agression. La femme de chambre aurait nettoyé une autre chambre du Sofitel avant d'aller raconter son viol à un collègue, contrairement à ce qu'elle avait d'abord affirmé.

"Dominique Strauss-Kahn s'exprimera en France" :

Reste que l’affaire n’est pas terminée. Et Dominique Strauss-Kahn s'exprimera " en France" lorsqu'il "sera lavé de tout soupçon", a encore précisé à Europe 1 celui qui se présente également comme l’ami de Dominique Strauss-Kahn et d’Anne Sinclair. Vendredi, la justice américaine a libéré sans caution DSK et lui a rendu l'argent versé en garantie lors de sa mise en liberté sous surveillance en mai. Mais l'enquête continue. Prochain rendez-vous judiciaire le 18 juillet.