DSK prend ses quartiers près de Ground Zero

  • A
  • A
DSK prend ses quartiers près de Ground Zero
@ Reuters
Partagez sur :

Libéré sous caution, l’ex patron du FMI s'est installé vendredi soir dans le quartier de Broadway.

Dominique Strauss-Kahn a été libéré de la prison de Rikers Island, vendredi soir peu après 23 heures (heure française), après qu'un juge a donné son accord. L'ancien patron du FMI résidera de façon temporaire dans un appartement situé au 71 Broadway, à proximité de Wall Street et de Ground Zero, site des tours jumelles du World Trade Center détruites lors des attaques du 11 septembre 2001.

Après avoir passé quatre nuits en prison, DSK est désormais assigné à résidence et sous surveillance d'un garde armé 24/24. Mais certains habitants ont déjà fait connaître leur mécontentement à la venue de l'ancien ministre dans le quartier. "Avec tous les médias et la publicité autour, cela va devenir difficile d'entrer dans l'immeuble", redoute une habitante de l'immeuble.

"Le prisonnier Dominique Strauss-Kahn a été libéré"

Plusieurs adresses avaient été successivement indiquées peu de temps avant. Selon le tabloïd New York Post, l'épouse de DSK, Anne Sinclair avait loué un appartement dans le Bristol Plaza, une résidence de luxe dans l'Upper East Side à Manhattan. Mais la direction de cet immeuble prestigieux de la 65e rue a annulé la transaction lorsqu'elle a appris que Dominique Strauss-Kahn devait y séjourner : les copropriétaires étaient peu enclins à voir leur immeuble assailli par la presse et les paparazzi et craignaient la publicité négative. Pour William Taylor, l'un des avocats de DSK, "la raison pour laquelle les plans ont changé, c'est que les médias avaient envahi" l'immeuble du Bristol Plaza.

Un leurre de la police ?

Après le Bristol Plaza, des centaines de journalistes s'étaient massés dans Maiden Lane, une autre rue du sud de Manhattan, à quelques rues de Ground Zero, où DSK n'est finalement pas venu. Beaucoup de journalistes estimant s'être faits avoir par la police.

15 maiden lane CAPTURE 930620

© CAPTURE D'ECRAN

Dominique Strauss-Kahn ne pourra en sortir à moins d'un cas de force majeure. Il dispose désormais de quatre ou cinq jours pour s'installer de façon permanente dans un nouvel appartement duquel il pourra sortir pour des raisons spécifiques - audiences au tribunal, rendez-vous chez le médecin, rencontres avec ses avocats ou encore rites religieux - s'il en fait la demande six heures à l'avance. Un couvre-feu lui sera également imposé de 22 heures à 6 heures du matin. Il ne pourra recevoir que quatre visites par semaine - sans compter les membres de sa famille -, sur demande et avec l'autorisation de la justice.

La prochaine convocation de DSK devant la justice a été fixée au 6 juin. Lors de cette audition, il devra plaider coupable ou non coupable des sept chefs d'accusation pesant contre lui. S'il plaide coupable, il n'y aura pas de procès. S'il plaide non coupable, comme ses avocats l'ont suggéré, un procès aura lieu.