DSK ne veut pas verser d’argent à Diallo

  • A
  • A
DSK ne veut pas verser d’argent à Diallo
Pour Benjamin Brafman, l'avocat de DSK, Nafissatou Diallo "n'a pas subi de préjudice".@ Reuters
Partagez sur :

Son avocat pense que la procédure engagée au civil va "s'effondrer comme la procédure pénale".

L'abandon de toutes les charges décrété mardi à New York met fin à la procédure pénale mais Dominique Strauss-Kahn n'en a cependant pas complètement fini avec la justice américaine : les avocats de Nafissatou Diallo ont lancé début août une procédure civile devant un tribunal du Bronx pour obtenir des dommages et intérêts. Sur ce point,  Benjamin Brafman, l'un des deux avocats de Dominique Strauss-Kahn, est formel : son client n'a nullement l'intention de verser de l'argent à Nafissatou Diallo.

Nafissatou Diallo "n'a pas subi de préjudice"

"Il faut qu'une chose soit claire pour les Français : DSK n'a aucune intention et n'a jamais eu aucune intention de lui donner de l'argent", déclare-t-il dans un entretien à Aujourd'hui en France/Le Parisien mercredi. Selon lui, Nafissatou Diallo "n'a pas subi de préjudice" et son client est "innocent".

Benjamin Brafman estime également que la procédure engagée au civil va "s'effronder comme la procédure pénale". "Si la parole de cette femme n'a pas été jugée crédible une fois, elle ne le sera pas une seconde fois", a-t-il ajouté. L'avocat ajoute également que la défense de DSK avait "encore d'autres preuves montrant que cette femme n'est pas crédible".

La procédure civile pourrait durer près de deux ans. Dans la plupart des cas, un arrangement financier est trouvé entre les deux parties avant son terme.