DSK : l'abandon des charges se précise

  • A
  • A
DSK : l'abandon des charges se précise
Kenneth Thompson est persuadé que cette convocation signifie l'abandon des charges.@ REUTERS
Partagez sur :

Des proches du procureur affirment qu'il demandera au juge l'arrêt des poursuites.

"S'ils ne comptaient pas abandonner les charges, ils n'auraient pas besoin de la rencontrer. Ils se rendraient juste à l'audience le lendemain et diraient : 'Nous allons continuer à instruire l'affaire'". L'avocat de Nafissatou Diallo, Kenneth Thompson, encaisse mal la convocation lundi après-midi (21 heures en France) de l'ex-femme de chambre du Sofitel dans le bureau du procureur de New York, Cyrus Vance.

Pour l'avocat de l'accusatrice de Dominique Strauss-Kahn, la missive, rendue publique par le New York Timessamedi soir, veut dire que le classement de l'affaire ou l'abandon de certaines charges contre l'ex-patron du FMI vont être signifiés à sa cliente lundi.

Les doutes de Kenneth Thompson semble confirmés, si l'ont en croit des sources proches du procureur, citées par le New York Post. Selon elles, Cyrus Vance demanderait mardi au juge d'abandonner toutes les poursuites contre Dominique Strauss-Kahn. Vance déposerait une motion de recommandation de rejet, généralement immédiatement acceptées par les juges.

"Cela pourrait être bon signe pour Dominique Strauss-Kahn"

Dans la lettre de deux paragraphes, reçue par Nafissatou Diallo, on peut lire que l'entretien de lundi vise à expliquer à la plaignante ce qui va se passer le jour suivant au tribunal. La prochaine audience pénale est, en effet, prévue mardi, après avoir été reportée deux fois.

De fait, il s'agit, peut être, effectivement d'un rendez-vous de courtoisie pour éviter que Nafissatou Diallo n'apprenne au tribunal que toute ou partie des charges contre DSK vont être abandonnées.

Alors, bonne nouvelle pour DSK ? Joint par Europe 1 Stephen Dreyfuss, avocat au barreau de New York, reste prudent : "cela pourrait être bon signe pour Dominique Strauss-Kahn mais je reste prudent et je considère moi qu'il serait tout de même probable que le procureur ne se désiste pas de l'affaire. Ce serait plus facile pour lui d'aller jusqu'au bout et de laisser se prononcer le jury éventuel qui serait saisi de l'affaire du procès", a t-il estimé dimanche.

Seulement un autre argument plaide en faveur de l'abandon des charges : le coût de la procédure de plusieurs millions de dollars si le procès DSK devait avoir lieu.

Possible fin au pénal... mais pas au civil

Si les charges contre l'ancien président du FMI étaient abandonnées, cela ne règlerait que l'affaire pénale, mais pas la requête au civil faite par la Guinéenne pour l'obtention de dommages et intérêts.

Arrêté le 14 mai à l'aéroport JFK avant les poursuites "les plus effrénées et médiatisées menées à New York depuis plusieurs dizaines d'années", selon le New York Times, Dominique Strauss-Kahn remporterait tout de même une petite victoire en cas d'abandon des charges. Cela lui permettrait aussi de retourner immédiatement en France.