DSK, expert très applaudi en Chine

  • A
  • A
DSK, expert très applaudi en Chine
Dominique Strauss-Kahn s'est exprimé à Pékin pendant une demi-heure sur la crise de la dette.@ MAX PPP
Partagez sur :

VIDEO - L’ex-patron du FMI s’est rendu à Pékin pour parler économie avec des patrons chinois.

DSK a fait sa première sortie comme économiste, sept mois après son arrestation à New York. Souriant et décontracté, Dominique Strauss-Kahn s’est exprimé lundi à Pékin devant un parterre d’économistes et de chefs d’entreprise chinois, lors d’une conférence organisée par le géant de l’Internet chinois, NetEase.

L’ancien directeur général du FMI a livré un discours d’une demi-heure sur la crise de la dette, se permettant même quelques plaisanteries entre deux analyses. Pessimiste, il a comparé la zone euro à un "radeau semblant sur le point de sombrer". "Nous voyons les pays européens passer d'un plan [de sauvetage] à un autre, d'un sommet de la dernière chance à un autre, toujours sans admettre les pertes, toujours sans permettre une reprise de la croissance et toujours en échouant à restaurer la confiance", a affirmé DSK, ajoutant : "avec la récente tempête, le radeau semble ne plus être assez résistant".

DSK a glissé quelques plaisanteries dans son discours :

Un public conquis

Dominique Strauss-Kahn a estimé que le gouvernement chinois avait "particulièrement bien tiré son épingle du jeu" dans la crise. En revanche, il n'est "pas persuadé que Nicolas Sarkozy et Angela Merkel se comprennent bien entre eux". "Et c'est probablement une des raisons pour lesquelles le système européen a des problèmes pour avancer".

Conquis, le public l’a applaudi. A en croire certains patrons chinois interrogés par Europe 1, DSK est l’une des deux personnalités françaises les plus importantes, avec le général de Gaulle.

Ses qualités d’analyste avant tout

Dominique Strauss-Kahn a donc choisi le bon endroit pour faire son retour à la vie publique. Si les Chinois ont entendu parler de l’affaire du Sofitel de New York, ils considèrent cependant que seul l’ancien titre de directeur général du FMI de DSK, ainsi que ses qualités d’analyste économique, comptent.

Devant les journalistes présents pour assister à ce retour, DSK a été clair. "Ne vous fatiguez pas, je ne ferai aucun commentaire", a-t-il lancé. Pour l’instant, rien n’a filtré sur la suite de son programme dans la capitale chinoise.