DSK a récupéré son passeport

  • A
  • A
DSK a récupéré son passeport
La visite de DSK serait "essentiellement privée", selon un porte-parole du FMI.@ REUTERS
Partagez sur :

Il peut désormais rentrer en France. Auparavant, il se rendra au FMI, dès la semaine prochaine.

Dominique Strauss-Kahn peut désormais renter en France. L'ex-patron du FMI a récupéré son passeport, a déclaré jeudi l'un de ses avocats, deux jours après l'abandon des poursuites contre le socialiste. Shawn Naunton a fait cette déclaration après avoir rendu visite à DSK dans sa maison de TriBeCa dans le sud de Manhattan.

Avant de rejoindre l'hexagone, Dominique Strauss-Kahn pourrait effectuer une visite "à titre personnel" au Fonds monétaire international, dès la semaine prochaine, a indiqué jeudi un porte-parole de l'institution, qui a précisé que DSK serait "le bienvenu au Fonds", "comme tout ancien directeur général du FMI".

Cette visite serait "personnelle" et "essentiellement privée" et donc fermée au public et à la presse. Le porte-parole a précisé qu'à cette occasion, Dominique Strauss-Kahn pourrait rencontrer le personnel de l'institution basée à Washington avant son retour en France.

Démission depuis la prison

Le 18 mai dernier, DSK avait démissionné de ses fonctions de directeur du FMI par une simple lettre envoyée depuis la prison de Rikers Island, à New York. Dans ce courrier, il exprimait sa pensée pour "les collaborateurs du FMI avec lesquels nous avons accompli de si grandes choses depuis plus de trois ans". "Je veux préserver cette institution que j'ai servie avec honneur et dévouement", ajoutait-il. A son arrivée à la tête du FMI, l'institution s'interrogeait sur son avenir et il avait eu à coeur de remotiver ses troupes, tout en menant une restructuration.

En 2008, une enquête avait été menée après la révélation d'une relation extra-conjugale de DSK avec une ancienne responsable du département Afrique. Le FMI avait alors reproché à son directeur une "grave erreur de jugement".

Mardi, à la sortie du tribunal, après l'annonce de l'abandon des poursuites contre lui, DSK avait fait part de sa "hâte" de rentrer dans son pays et mercredi, il avait passé sa première journée d'homme libre depuis le 14 mais chez lui, dans sa résidence de TriBeCa.