DSK a plaidé non coupable

  • A
  • A
DSK a plaidé non coupable
DSK lors de l'audience de lundi au cours de laquelle il a dit plaider non coupable.@ Capture d'écran. I Télé.
Partagez sur :

Revivez la journée de lundi, qui a vu DSK plaider non coupable devant un juge à New York.

Dominique Strauss-Kahn s'est rendu au tribunal de New York lundi pour une très courte audience de "mise en état" au cours de laquelle il a plaidé non coupable à chacun des sept chefs d’accusation retenus contre lui, dont agressions sexuelles, tentative de viol et séquestration. L'ancien patron du FMI, accompagné de son épouse Anne Sinclair, est reparti sans faire de commentaires. Peu après l'audience, un avocat de l'accusatrice a affirmé qu'elle serait bien présente au procès.

Revivez cette journée d'audience sur Europe1.fr :

18h32. "Il y aura un procès", selon Stephen Dreyfuss. Ancien adjoint au procureur de New York, cet avocat ne voit pas ce qui pourrait empêcher Dominique Strauss-Kahn d’être jugé après avoir plaidé non coupable. "A mon avis, il y aura un procès. Je vois mal M. Strauss-Kahn avouer les faits qui lui sont reprochés, et je vois aussi mal le procureur abandonner les accusations, sauf s’il trouve une défaillance dans le témoignage de l’accusatrice", a-t-il déclaré sur Europe 1. L’avocat a également précisé que la prochaine audience, le 18 juillet, constituerait en un simple "échange de pièces entre avocats supervisé le cas échéant par le juge en cas de différends."

"L'ESSENTIEL DE 18H".Europe1.fr résume pour vous les toutes dernières infos sur l’affaire DSK. Pour retrouver "L’Essentiel", cliquez ici.

17h58 : Le patron par intérim du FMI "choqué et attristé". Le patron par intérim du Fonds monétaire international (FMI), John Lipsky, s'est dit lundi "choqué et attristé". "Nous rappelons aussi que la présomption d'innocence existe et qu'aucune institution de la nature du FMI ne dépend d'un seul individu aussi talentueux soit-il", a-t-il ajouté.

16h36 : "un combat judiciaire assez difficile". "Ce que je retiens, c'est que DSK plaide non coupable. J'attends sa version de ce qui s'est produit le 14 mai, en respectant la présomption d'innocence qui lui est due et en gardant l'attention nécessaire à la gravité des faits qui lui sont reprochés", a déclaré Pierre Moscovici, député strauss-kahnien. "Il n'y a pas d'élément nouveau, on n'en sait pas plus", mais "ce sera sans doute un combat judiciaire assez difficile", a-t-il ajouté, comme on le questionnait sur les déclarations de l'avocat de la plaignante selon qui sa cliente avait été victime d'une "agression sexuelle terrible".

16h24 : parole contre parole. L'avocat de Dominique Strauss-Kahn, Benjamin Brafman, a déclaré lundi à la sortie du tribunal de New York qu'il n'y avait "pas d'élément fort montrant qu'il y a eu contrainte", contrairement à ce qu'affirme la victime présumée, qui accuse l'ex-patron du FMI de crimes sexuels.

16h06 : la plaignante sera là au procès. "Elle est dévastée, elle souffre, elle est traumatisée par ce que DSK lui a fait", a déclaré l'un des avocats de la plaignante à la presse, à la sortie du tribunal lundi. "Elle va venir devant cette Cour et témoignera à la barre et dira au monde entier ce que DSK lui a fait", a souligné Kenneth Thompson, précisant que "tout est prévu pour la discréditer, mais elle montrera le contraire. Nous ferons en sorte que DSK ne s'en sorte pas indemne".

15h47 : Kenneth Thompson prend la parole. C'est au tour de l'accusation de s'exprimer devant la presse. "La victime tient à ce que vous sachiez que tout l'argent de DSK ne changera rien à ce qui s'est passé dans cette chambre d'hôtel", a poursuivi l'avocat. "Elle défend sa propre dignité, elle veut se défendre en tant que femme. Ce que nous faisons, c'est protéger les droits de la victime et nous travaillons pour cela avec le bureau du procureur", a poursuivi Kenneth Thompson.

>> Retrouvez l'audience de DSK en images sur Paris Match, en cliquant ici.

15h44 : Benjamin Brafman au micro. "Nous tenons à remercier les gens qui ont écrit et apporté leur soutien à DSK", a déclaré l'avocat de DSK à la sortie du tribunal de New York. "La procédure va maintenant continuer. Nous avons désormais décidé de ne pas revenir sur les faits en dehors du prétoire. Dominique Strauss Kahn a décidé de plaider non coupable et nous montrerons qu'il n'y a pas eu viol", a-t-il poursuivi.

15h38 : un délai de six semaines. La défense, c'est-à-dire les avocats de DSK, ont demandé un délai de six semaines pour préparer la prochaine audience qui se tiendra le 18 juillet prochain.

15h36 : "Shame on you ! ". Dominique Strauss-Kahn a quitté le tribunal, en compagnie de son épouse Anne Sinclair, sous les cris d'un syndicat de femmes de chambre qui ont scandé "shame on you!", (honte à toi).

06.06 Anne Sinclair DSK Tribunal I Télé

© I-Télé

15h28 : l'audience est terminée. La prochaine audience aura lieu le 18 juillet prochain.

15h24 : DSK plaide non coupable. L'ancien patron du FMI Dominique Strauss-Kahn a plaidé lundi devant un tribunal de New York non coupable des crimes sexuels dont l'accuse une femme de chambre d'hôtel, ouvrant la voie à la tenue de son procès devant un jury.



DSK plaide non-coupable : la vidéo de l’audience



15h21 : DSK prend place. L'ancien patron du FMI a pris place dans la salle d'audience 51 du palais de justice de New York. le juge Obus est également arrivé. Tout le monde est en place pour le début de l'audience.

06.06 DSK tribunal avocats

© Capture d'écran - I Télé

15h20 Sinclair souriante. Anne Sinclair, l'épouse de Dominique Strauss-Kahn a pris place au premier rang dans la salle d'audience 51 aux côtés d'une des filles de l'ancien patron du FMI. "Elle est souriante", écrit le correspondant d'Europe 1 sur Twitter.

15h13 : "Shame on you ! ". On entend, depuis la salle d'audience, les cris des membres du syndicat des femmes de chambre, réunis devant l'entrée du tribunal. "Honte à toi" scandent les femmes de chambre.

"Shame on you ! " Honte à toi crient des membres du syndicats des femmes de chambre au passage de DSK.

© CAPTURE TELE

15h06 : l'équipe du procureur arrive. L'équipe du procureur, soit l'accusation, est arrivée dans la salle d'audience, écrit notre correspondant sur Twitter.

14h59 : Europe 1 dans la salle. Jean-Philippe Balasse, correspondant d'Europe 1 à New York, est entré dans la salle d'audience où va se dérouler la comparution de DSK. L'ex-patron du FMI va annoncer s'il plaide coupable ou non. "Interdiction de prendre des photos, les portables doivent être sur les genoux", a indiqué la police aux journalistes dans la salle.

14h54 : William Taylor dans la salle. L'un des deux avocats de Dominique Straus-Kahn William Taylor est entré, souriant, dans la salle d'audience, fait savoir le correspondant d'Europe 1 à New York.

14h51 : la presse américaine entre dans la salle. La presse américaine accréditée est autorisée à rentrer dans la salle d'audience où doit comparaître DSK dans une demie-heure.

14h45 : DSK dans la salle d'audience. L'ex-patron du FMI est arrivé dans la salle d'audience en compagnie de son épouse.

14h38 : DSK arrive au tribunal. L'ex-patron du FMI est arrivé au tribunal de New York en compagnie de son épouse, Anne Sinclair. Il a été hué et sifflé par les nombreuses personnes rassemblées devant le palais de justice. Il s'agit d'un syndicat de femmes de chambres qui scandent : "shame on you ! " (Honte à toi ! )

arrivée de DSk au tribunal  le 6 juin  gros 4x4 noir 930620 ITELE

© CAPTURE D'ECRAN/ ITELE

14h34 : DSK en route vers le tribunal. L'ex-patron du FMI a quitté sa résidence surveillée à bord d'une berline noire et est parti en direction du tribunal de New York.

DSK a quitté son domicile en compagnie d'Anne Sinclair à bord d'une berline.

© CAPTURE TELE

14h12 : file d'attente devant la salle. "Et nous voici au 13e étage du palais. Nouvelle file d'attente devant la salle 51", écrit le correspondant d'Europe 1 à New York, sur Twitter.

14h10 : des femmes de chambre devant le tribunal. Des femmes de chambre en tenue débarquent avec des pancartes devant le tribunal de New York.

14h05 : dans la file d'attente. Le correspondant d'Europe 1 à New York, Jean-Philippe Balasse est dans la file d'attente devant le tribunal. "Des caméras, des camions-parabole, des barrières", écrit-il sur son compte Twitter. Il couvrira en direct le déroulement de l'audience.

14h00 : une journée particulière. Le porte-parole du PS Benoît Hamon a admis lundi que la comparution prévue dans la journée de Dominique Strauss-Kahn devant un tribunal new-yorkais constituait "évidemment une journée particulière pour les socialistes", sans faire davantage de commentaires. Interrogé sur l'impact que pourrait avoir l'affaire DSK sur la présidentielle en France, il a néanmoins répondu que le dossier avait "déjà un impact sur la société française" en suscitant "une prise de conscience de ce que notre société est parfois sexiste, machiste". "Il y a une affaire qui n'a pas dit sa vérité, et il y a ensuite ce qu'elle a déclenché en France", a-t-il dit.