Drame de la discothèque : le premier ministre roumain démissionne

  • A
  • A
Drame de la discothèque : le premier ministre roumain démissionne
@ DANIEL MIHAILESCU / AFP
Partagez sur :

L'incendie, qui a fait samedi dernier 32 morts et 200 blessés, a eu lieu dans un lieu ne disposant pas d'autorisation pour accueillir des concerts. 

Le Premier ministre roumain Victor Ponta a annoncé mercredi démissionner de ses fonctions après le drame de la discothèque vendredi, qui a fait 32 morts et 200 blessés, et au lendemain d'une grande manifestation à Bucarest où les participants ont exigé son départ.

"Satisfaire les gens". "Je dépose mon mandat de Premier ministre", a-t-il déclaré dans une déclaration retransmise à la télévision. "J'espère que la démission du gouvernement va satisfaire les gens qui étaient dans la rue", a-t-il ajouté, en référence aux milliers de personnes qui avaient exigé sa démission la veille à Bucarest et dans plusieurs autres villes de Roumanie. "Je ne peux que constater la colère légitime qui existe dans la société", a-t-il également indiqué, ajoutant trouver également légitime le souhait que des responsabilités soient prises à un haut niveau, et pas seulement par les trois patrons de la discothèque.

Accusé de corruption. Victor Ponta, accusé de corruption, était sous pression depuis plusieurs mois, le chef de l'Etat et l'opposition ayant à plusieurs reprises demandé sa démission. Accusé de faux en écriture, complicité d'évasion fiscale et de blanchiment d'argent du temps où il était avocat, il va devoir se défendre devant la justice. 

Détention provisoire. Ouverte dans une ancienne fabrique de chaussures au centre de Bucarest, la boîte de nuit où s'est déclenché l'incendie ne disposait pas des autorisations requises pour accueillir des concerts et encore moins des shows pyrotechniques. Les trois patrons du club, poursuivis pour homicide involontaire, ont été placés en détention provisoire mardi.