Donald Trump nomme son gendre Jared Kushner comme haut conseiller

  • A
  • A
Donald Trump nomme son gendre Jared Kushner comme haut conseiller
Jared Kushner devient officiellement le plus jeune membre du cercle restreint des proches conseillers du président.@ AFP
Partagez sur :

Très influent pendant la campagne électorale, Jared Kushner jouait déjà un rôle très discret d'influent stratège auprès de son beau-père pour la constitution de sa future administration. 

Le gendre de Donald Trump, Jared Kushner a officiellement été nommé haut conseiller à la Maison-Blanche, a indiqué lundi l'équipe de transition du futur président américain, dans un communiqué.

Pas de salaire. Jared Kushner, qui a renoncé à tout salaire pour la durée de ce poste, "a incroyablement réussi, en affaires comme en politique", selon Donald Trump, cité dans ce communiqué. "Il sera d'une valeur incomparable dans mon équipe pour lancer et mettre en oeuvre mon ambitieux programme", a-t-il ajouté. Il conseillera son beau-père sur les accords liés au commerce et au travail et sur le Moyen-Orient, ont précisé des membres de l'équipe de transition lors d'une conférence téléphonique. Le mari d'Ivanka Trump, la fille aînée du futur 45e président des États-Unis, travaillera en étroite coopération avec Reince Priebus, futur secrétaire général de la Maison-Blanche, et Steven Bannon, nommé "stratège en chef".

Pas une surprise. Ancien élève d'Harvard, diplômé de droit de la New York University, Kushner, qui dirige le groupe immobilier familial, travaille avec son beau-père depuis 2015. Il a su s'imposer dans l'organigramme de la campagne présidentielle de Trump et a été associé à la plupart des décisions. Le voir poursuivre au côté de son beau-père ne constitue pas une surprise, mais on ignorait jusqu'alors quel serait son rôle.
Pas de rôle politique pour Ivanka. Ivanka Trump, elle, n'aura pas de rôle auprès de son père à la Maison-Blanche mais, précise l'équipe de transition, s'occupera de l'installation de sa famille qui va déménager de New York à Washington.

Éviter les conflits d'intérêts. Jared Kushner, qui possède également un hebdomadaire, le New York Observer, qu'il s'est offert pour ses 25 ans, mais chercherait à le vendre selon le site Women' Wear Daily, va se désengager d'une partie de ses actifs afin de se mettre en conformité avec les lois fédérales sur l'éthique et pour éviter des conflits d'intérêt. À l'inverse, précise l'équipe de transition, il ne se mêlera pas, dans ses futures fonctions, des dossiers qui pourront avoir un impact direct sur les intérêts financiers qu'il conservera.