Donald Trump : les échanges commerciaux avec le Japon ne sont pas "équitables"

  • A
  • A
Donald Trump : les échanges commerciaux avec le Japon ne sont pas "équitables"
Donald Trump voudrait réduire le déficit commercial des États-Unis avec le Japon@ TORU HANAI / POOL / AFP
Partagez sur :

En visite au Japon, le président américain a assuré que les échanges commerciaux avec le Japon devront être renégociés "d'une manière amicale" pour qu'ils soient plus favorables aux États-Unis.

Les échanges commerciaux entre les États-Unis et le Japon "ne sont pas équitables" et devront être renégociés, a estimé lundi le président américain Donald Trump dans un discours à Tokyo devant des représentants des milieux d'affaires des deux pays.

Des échanges à renégocier "d'une manière amicale". "Je dois dire que durant ces dernières décennies le Japon a été gagnant" sur le plan des échanges commerciaux, selon Donald Trump. "Le Japon vend des millions de voitures aux États-Unis, alors que très peu de voitures américaines sont importées au Japon", a-t-il déclaré à titre d'exemple.

"Les États-Unis ont souffert de déficits commerciaux massifs avec le Japon depuis de nombreuses années, donc nous devrons négocier et nous le ferons d'une manière amicale", a ajouté le président américain. Les déficits commerciaux des États-Unis sont l'un des principaux chevaux de bataille de Donald Trump, qui y voit une menace sur les emplois sur le sol américain.

Des accords bilatéraux plutôt que globaux. Il avait ainsi dénoncé dès son entrée en fonction en janvier l'accord de partenariat transpacifique (TPP) signé en 2015 par les États-Unis et 11 pays de la région Asie-Pacifique, dont le Japon, et a donné sa préférence à la renégociation d'accords bilatéraux à la place.

Un déficit commercial important. En 2016, le déficit commercial en marchandises et services des États-Unis vis-à-vis du Japon s'était élevé à 57,1 milliards de dollars (soit 49 milliards d'euros), sur un solde négatif total de 502,2 milliards de dollars (432 milliards d'euros) des échanges commerciaux américains avec le reste du monde, principalement en raison de déficits avec la Chine et l'Union européenne. Sur les neuf premiers mois de 2017, le déficit commercial des États-Unis avec le reste du monde s'est par ailleurs creusé de 9,3% à 405,22 milliards de dollars (348 milliards d'euros).