"Donald Trump est obligé de trouver des compromis", explique Joseph Smallhoover

  • A
  • A
Partagez sur :

Donald Trump a promis tout au long de sa campagne d'abroger la loi d'assurance maladie de Barack Obama. Maintenant qu'il est élu, Donald Trump n'est plus aussi catégorique.

Donald Trump n'en finit plus de brouiller les pistes. Trois jours après son élection surprise, il a confié vendredi la direction de son équipe de transition à son vice-Président élu, Mike Pence. Avec, à ses côtés, un sénateur très dur contre l'immigration illégale, Jeff Sessions, ou encore l'ancien maire de New-York, Rudy Giuliani.

"Il ne met pas de l'eau dans son vin". Mais dans le même temps, il continue d'alléger son programme. On ne touche plus, ou presque à la loi d'assurance maladie de Barack Obama. Côté démocrate, personne n'est dupe. Leur représentant en France, Joseph Smallhoover, s’en est expliqué samedi matin sur Europe 1.

"Il ne met pas de l'eau dans son vin. Maintenant qu'il n'est plus en campagne, il entre en jeu avec les républicains et les démocrates au Congrès. L'abrogation d'Obamacare (la loi d'assurance maladie de Barack Obama, ndlr) est totalement exclue par le parti démocrate donc il doit trouver des moyens de faire des amendements. S'il doit gouverner, il ne peut pas faire n'importe quoi. Il est obligé de trouver des compromis avec tout le monde. La politique, c'est l'art du compromis."