Donald Trump choisit Mike Pence comme colistier pour la présidentielle

  • A
  • A
Donald Trump choisit Mike Pence comme colistier pour la présidentielle
@ AFP
Partagez sur :

Le candidat républicain à la Maison Blanche en a fait l'annonce sur Twitter, vendredi. 

Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump a mis fin au suspense en confirmant vendredi avoir choisi comme colistier un conservateur relativement peu connu, Mike Pence, gouverneur de l'Indiana, pour l'élection présidentielle de novembre.

Annonce sur Twitter. Après une journée de flottement et l'annulation d'une conférence de presse vendredi en réaction à l'attentat de Nice, l'homme d'affaires a finalement décidé d'en faire l'annonce sur son média préféré : Twitter. "Je suis heureux d'annoncer que j'ai choisi le gouverneur Mike Pence comme colistier pour la vice-présidence", a écrit Donald Trump. Le duo se présentera à la presse samedi à 15 heures dans un hôtel de New York. Mike Pence dame ainsi le pion à deux hommes aux personnalités plus proches de celle de Donald Trump, le gouverneur du New Jersey Chris Christie, au franc-parler légendaire, et l'ancien président de la Chambre des représentants Newt Gingrich, au passé tumultueux.



Une personnalité "fade". Ce choix a été applaudi par l'aile conservatrice du parti républicain, inquiète depuis le début concernant l'ancrage idéologique de Donald Trump, qui flirta dans le passé avec la gauche américaine. Mais il est rare qu'un colistier change la dynamique d'une élection présidentielle aux Etats-Unis. "C'est un choix fade qui n'aura probablement pas d'impact sur l'élection", dit Larry Sabato, politologue de l'université de Virginie. Alors pourquoi Pence? "C'est un choix par défaut", rappelle l'expert. "Les personnes qui auraient été meilleures ont refusé", dit-il. Quant à Newt Gingrich et Chris Christie, "pourquoi ajouter un bâton de dynamite à une boîte de dynamite"?

Un choix "extrême" pour Clinton. Le ticket Trump-Pence s'attèlera maintenant à mettre le parti en ordre de marche pour la présidentielle lors de la convention d'investiture qui se tient à partir de lundi à Cleveland, dans l'Ohio. L'équipe de la démocrate Hillary Clinton, qui n'a pas encore annoncé son colistier, a dénoncé le "choix le plus extrême jamais vu depuis une génération". Le président de l'équipe de campagne de l'ancienne secrétaire d'Etat, John Podesta, a rappelé que Mike Pence avait promulgué une loi dite de liberté de religion considérée discriminatoire par les défenseurs des droits des gays et lesbiennes, ainsi qu'une loi très restrictive sur l'avortement, bloquée par la justice fédérale.