Donald Trump a félicité Xi Jinping après sa réélection à la tête de la Chine

  • A
  • A
Donald Trump a félicité Xi Jinping après sa réélection à la tête de la Chine
"C'est un homme puissant. Je pense que c'est quelqu'un de très bien", a déclaré Donald Trump à propos de son homologue chinois@ Brendan Smialowski / AFP
Partagez sur :

Dans un tweet, le président des États-Unis a salué "l'extraordinaire ascension" du président chinois, qui vient de voir son mandat renouvelé pour cinq ans à la tête de la Chine.

Le président américain Donald Trump a félicité mercredi son homologue chinois Xi Jinping, reconduit mercredi au pouvoir pour cinq ans à l'issue du Congrès du Parti communiste chinois (PCC).

Une "extraordinaire ascension". Donald Trump doit rencontrer Xi Jinping début novembre à Pékin dans le cadre d'une grande tournée en Asie qui sera largement centrée sur le dossier nord-coréen et les programmes nucléaire et balistique de Pyongyang. "J'ai parlé au président chinois Xi pour le féliciter de son extraordinaire ascension", a indiqué le président américain dans un tweet, dans une allusion apparente à la décision du Congrès du PCC de faire figurer le leader dans la charte du Parti, une distinction que seul le fondateur du régime, Mao Tsé-toung, avait eue avant lui de son vivant.

"Nous avons une très bonne relation". "Nous avons aussi parlé de la Corée du Nord et des échanges commerciaux, deux sujets très importants !", a-t-il ajouté. "C'est un homme puissant. Je pense que c'est quelqu'un de très bien", a-t-il déclaré un peu plus tard sur Fox Business. "Certains vont peut-être l'appeler le roi de Chine, mais il s'appelle président et nous avons une très bonne relation et c'est quelque chose de positif", a-t-il ajouté. "Ceci étant dit, il représente la Chine, je représente les États-Unis, et il y a toujours des conflits", a-t-il encore dit.

Nouveau mandat de cinq ans. Chef du Parti, chef de l'État, chef des armées : depuis son arrivée au pouvoir fin 2012, Xi Jinping a accumulé les pouvoirs au sommet de la deuxième puissance économique mondiale. À la faveur du XIXe congrès du PCC, il obtenu un nouveau mandat de cinq ans, entouré d'une équipe dirigeante sans dauphin présumé pour lui faire de l'ombre.