Disparus en Bolivie : l’appel des proches

  • A
  • A
Disparus en Bolivie : l’appel des proches
Les proches de Fannie Blancho et Jérémie Bellanger proposent 10.000 dollars de récompense pour obtenir des informations sur le meurtre supposé du couple.@ MAXPPP
Partagez sur :

Pour retrouver le couple de Français porté disparu depuis deux ans, ils offrent une récompense.

10.000 dollars (8.100 euros), c’est ce que proposent de nouveau la famille de Jérémie Bellanger et de Fannie Blancho. Près de deux ans après la disparition de ce couple de Français en voyage en Bolivie, leurs proches tentent de relancer l’enquête. Outre la récompense, ils ont déployé sur place une campagne d’affichage. "Nous voulons retrouver les corps et les rapatrier en France et peut-être l’argent de la récompense aidera à obtenir des informations", espèrent-ils.



Agrandir le plan
28.09_ Patrick Bellanger le pere de Jeremie MAXPPP 930x620.jpg

© MAXPPP

Selon le père du jeune homme, qui réside depuis septembre 2010 dans la ville amazonienne de Guayaramerin, dans une zone frontalière propice aux trafics et marquée par une forte criminalité, l’enquête piétine. Aucun corps n’a été retrouvé.

A plusieurs reprises, il a déjà critiqué les conditions dans lesquelles ont été menées les investigations et le manque de moyens de la police et de la justice bolivienne.

Un crime sexuel ?

L’affaire n’a pas avancé depuis la fin 2010. Le principal suspect, Jaime Martinez, a été placé en détention, mais nie tout lien avec la disparition. La police soupçonne ce propriétaire d’une hacienda d’avoir abusé de la jeune femme âgée de 23 ans et d’avoir ensuite mis fin aux jours du couple. Il serait la dernière personne à les avoir vus dans la nuit 28 au 29 août 2010, lors d’une fête qu’il organisait.

Un autre homme, également mis en cause pour complicité présumée, a été remis en liberté en décembre sous contrôle judiciaire.

jérémie fannie bolivie disparition avec leur fils 930x620

© MAXPPP

Originaires de Loire-Atlantique, Jérémie Bellanger et de Fannie Blancho effectuaient un périple en Amérique du Sud, avec l'enfant de Fannie. Ils étaient entrés illégalement en Bolivie, selon les propos du procureur local qui a affirmé qu'"il n'y a pas de trace dans les registres migratoires".

L'alerte sur leur disparition a été donnée le 7 septembre 2010 par leur logeuse. La femme gardait le petit garçon de la jeune femme depuis le 28 août au soir. Âgé de trois ans, il a été depuis récupéré par son père biologique.

Une marche de soutien samedi

L’association Solidarité Jérémie Fannie organise, samedi à 10 h, une marche de soutien à Nort-sur-Erdre, en Loire-Atlantique.