Disparu depuis 4 ans, il vivait dans une cache chez son père

  • A
  • A
Disparu depuis 4 ans, il vivait dans une cache chez son père
@ Reuters
Partagez sur :

ETATS-UNIS - Déclaré disparu par sa mère il y a 4 ans, un adolescent américain a été découvert par la police dans une cache chez son père. 

Il avait bien disparu pour sa mère. Mais son père savait où il était. Dans une cache de sa maison en Georgie, emmuré. La police y a en effet découvert vendredi un jeune Américain de 13 ans, porté disparu depuis quatre ans. Le média local a rapporté que cinq personnes avaient été arrêtées, dont le père et la belle-mère du garçon. 

>> LIRE AUSSI - Un enfant de 9 ans meurt après une allergie à la cantine 

Derrière un faux mur. Vendredi, la police du comté de Clayton a reçu un appel pour se rendre dans la maison en question. Sur place, les occupants démentent avoir chez eux l'adolescent, a indiqué une source policière citée par la presse locale. Par conscience professionnelle, les forces de l'ordre décide de procéder à une fouille de la maison. En vain. De retour au poste, les policiers reçoivent un deuxième appel à l'aide en provenance de la maison. Alors qu'ils menaient une deuxième fouille, le garçon a réussi à passer un coup de fil à sa mère, présente sur place, pour lui expliquer où il se trouvait exactement. Elle a alors mené les policiers vers un faux mur, caché derrière des serviettes, au-dessus du garage. 

Le père et la belle-mère, Gregory Jean, 37 ans, et Samantha Joy Davis, 42 ans, ainsi que trois autres personnes, ont été inculpées. Ils sont accusés d'obstruction (aux forces de l'ordre), de séquestration et d'acte de cruauté envers un mineur

La police pas au courant de la disparition. La police a indiqué à la Chaîne 2 d'Atlanta que la mère, une immigrée, avait apparemment signalé la disparition de son fils aux services sociaux en 2010. Mais elle n'avait pas entamé de démarches auprès de la police, vraisemblablement par méconnaissance du système.

Des voisins l'avaient vu plusieurs fois. Des soupçons existent cependant. Les autorités veulent comprendre pourquoi aucun signalement n'avait été fait auprès de la police. Des voisins ont affirmé avoir vu quelquefois l'enfant travailler dans le jardin, et avoir entendu dire qu'il était scolarisé à domicile, selon la presse.

 L'enfant, qui a pu revoir sa mère samedi, a cependant été confié aux services sociaux. 

>> LIRE AUSSI - Nice : un ado meurt après avoir inhalé un aérosol