Disparition du président chinois d'Interpol : son épouse en appelle à la communauté internationale

  • A
  • A
Disparition du président chinois d'Interpol : son épouse en appelle à la communauté internationale
Meng Hongwei, 64 ans, n'a plus donné de ses nouvelles depuis le 25 septembre. @ ROSLAN RAHMAN / AFP
Partagez sur :

Sa femme a alerté la communauté internationale alors que son mari, qu'elle croit en danger, a disparu depuis qu'il s'est rendu en Chine fin septembre. 

L'épouse de Meng Hongwei, le président chinois d'Interpol dont elle n'a plus de nouvelles depuis le 25 septembre, en a appelé à la communauté internationale dimanche lors d'une déclaration à la presse à Lyon, où l'organisation policière a son siège mondial.

"Cette affaire concerne la communauté internationale", a déclaré Grace Meng dans une déclaration lue en chinois puis en anglais. La voix tremblante, étouffant un sanglot, elle s'est exprimée dos aux caméras par souci de sécurité, refusant également d'être photographiée. Samedi, le secrétaire général d'Interpol, l'Allemand Jürgen Stock, avait demandé à la Chine "une clarification" sur la situation du président de l'organisation, âgé de 64 ans, qui n'a plus donné de nouvelles à sa famille depuis qu'il s'est rendu en Chine fin septembre.

Sa femme le croit en danger. L'épouse du président d'Interpol a ajouté qu'elle le croit en danger, d'après un dernier message qu'elle a reçu de lui le 25 septembre, date à laquelle son mari avait rejoint la Chine. Ce dernier lui a envoyé un premier message sur un réseau social indiquant: "attends mon appel". Puis un second message est venu comprenant seulement un émoticône signifiant une situation de danger, d'après Grace Meng. "Je ne suis pas sûre de ce qui lui est arrivé", a-t-elle confié à des journalistes après avoir lu une déclaration officielle.