Dieselgate : Volkswagen prêt à payer 4 milliards d'euros supplémentaires à Washington

  • A
  • A
Dieselgate : Volkswagen prêt à payer 4 milliards d'euros supplémentaires à Washington
Partagez sur :

Le constructeur a consenti mardi à verser 4 milliards d'euros au gouvernement américain pour stopper l'enquête pénale au sujet du scandale du diesel.

Et pour quelques 4 milliards de plus. Le géant automobile allemand Volkswagen a affirmé mardi être prêt à verser une pénalité supplémentaire de 4,3 milliards de dollars (4 milliards d'euros) et à plaider coupable afin de mettre un terme à l'enquête pénale sur ses moteurs diesel truqués aux Etats-Unis. Dans un communiqué, le groupe dit avoir conclu un "accord préliminaire" avec le département de la Justice, qui doit être approuvé par son conseil d'administration et par la justice américaine et qui viendra s'ajouter aux quelque 15 milliards d'euros déjà promis par VW pour couvrir les coûts du "dieselgate".

600.000 voitures concernées par le scandale aux Etats-Unis. Le géant aux 12 marques avait reconnu en septembre 2015 avoir équipé 11 millions de ses voitures dans le monde, dont 600.000 aux Etats-Unis, d'un logiciel minimisant le niveau réel des émissions de gaz polluants. Aux Etats-Unis, il s'est déjà engagé à débloquer un vaste plan d'indemnisation de 14,7 milliards de dollars, prévoyant notamment le rachat des véhicules affectés, auquel s'ajoutent 603 millions à destination des Etats américains, 1,2 milliard pour les concessionnaires et au moins un milliard supplémentaire pour les voitures de grosse cylindrée.

Le mastodonte allemand, qui reste visé par des enquêtes ailleurs dans le monde, a également conclu un accord à 1,6 milliard de dollars avec les autorités canadiennes.