Diallo mise sur les jurés du Bronx

  • A
  • A
Diallo mise sur les jurés du Bronx
Nafissatou Diallo@ Capture d'écran BFM TV
Partagez sur :

Dans ce quartier au nord de Manhattan, les jurés sont réputés plus favorables aux plaignants.

Aux Etats-Unis, tous les jurys ne se ressemblent pas. Et si Nafissatou Diallo a choisi le Bronx pour attaquer Dominique Strauss-Kahn au civil, ce n’est pas un hasard. L'accusatrice de DSK, épaulée par son avocat Kenneth Thompson, espère en effet qu'un jury issu de ce quartier défavorisé de New York sera plus réceptif à ses griefs qu'à Manhattan.

Des jurés défiants

La femme de chambre, qui accuse l'ancien patron du FMI "d'agression sadique" à son encontre dans une suite de l'hôtel Sofitel le 14 mai, cherche à obtenir des dommages et intérêts et a déposé plainte, lundi, devant un tribunal du Bronx.

Situé au nord de Manhattan, cet arrondissement de la métropole est pauvre et accueille une large communauté noire et hispanique. "Dans le Bronx, les jurés sont plus favorables au plaignant. Ils ont des origines semblables à Nafissatou Diallo", reconnaît l'avocate pénaliste Toni Messina. Un point de vue partagé par Frank Bress, professeur à la New York Law School, à Manhattan. Selon lui, les habitants du Bronx sont méfiants vis-à-vis des autorités et à la police et agissent en conséquence quand ils sont nommés jurés.

Diallo, un porte-drapeau

Ainsi, la probabilité que Nafissatou Diallo tombe sur un jury réceptif à ses accusations est donc plus élevée si ses membres, issus du comté dans lequel siège le tribunal, vivent dans le Bronx, tout comme elle.

"Sa communauté la soutient parce qu'elle est noire et que c'est une femme, peu importe si elle dit la vérité ou non. Ici beaucoup de gens viennent d'Afrique", admet Vincent Osborne, un chômeur noir de 45 ans rencontré sur un marché proche du tribunal. Cynthia Alonse, originaire de Porto Rico acquiesce. "Je pense qu'il va y avoir plus de sympathie à son égard. On est des humains, pas des robots", dit-elle.

Nafissatou Diallo, qui vient de Guinée, porte plainte au civil juste au moment où, dans le volet pénal de l'affaire, le parquet pourrait abandonner les accusations contre Dominique Strauss-Kahn.

Dominique Strauss-Kahn reste sous le coup de sept chefs d'accusation aux Etats-Unis, notamment tentative de viol, agression sexuelle et séquestration, qui peuvent lui valoir de nombreuses années de prison. Il est toujours privé de son passeport et ne peut quitter le territoire américain. Sa prochaine comparution est prévue le 23 août à Manhattan.