Deuxième nuit de violences à Milwaukee, plusieurs blessés

  • A
  • A
Deuxième nuit de violences à Milwaukee, plusieurs blessés
Une voiture de police à Milwaukee. Image d'illustration.@ DARREN HAUCK / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Une manifestation dimanche a encore dégénéré dans cette ville du Wisconsin suite à des coups de feu et des jets de projectiles. 

Un quartier noir de la ville de Milwaukee, dans le Wisconsin aux États-Unis, a été le théâtre d'une deuxième nuit de violences dimanche et une personne a été touchée par des tirs, après la mort samedi d'un suspect armé tué par la police.

Deux policiers blessés. Les manifestations ont débuté dimanche par de petits groupes pacifiques mais les autorités ont ensuite tenté de disperser la foule après que des coups de feu ont retenti et des projectiles ont été jetés. Les échauffourées ont opposé une vingtaine de policiers à une centaine de manifestants. Les forces de l'ordre ont eu recours à un véhicule blindé pour porter secours à une victime blessée par balle qui a été conduite à l'hôpital, et ont procédé à "de multiples arrestations", a indiqué la police locale. 

Un officier de police blessé a lui aussi emmené à l'hôpital, après avoir été heurté par un caillou. Un autre policier a essuyé le tir d'un "projectile" non identifié, mais s'en est mieux tiré, grâce à son casque, a précisé la police.

Un homme abattu samedi. Les troubles à Milwaukee ont commencé samedi après-midi, après qu'un homme armé eut été abattu par un policier lors d'une course-poursuite consécutive à un contrôle de la route. Après cet incident, la foule s'est rassemblée dans la rue. Des violences se sont produites dans la nuit.

La Garde nationale déployée. La Garde nationale a été activée dimanche par le gouverneur du Wisconsin, Scott Walker, pour faire face aux manifestations violentes dans le quartier défavorisé de Sherman Park, où des magasins ont été incendiés, des voitures brûlées et des coups de feu tirés samedi.