Deux policiers israéliens poignardés à Jérusalem, l'assaillant "neutralisé"

  • A
  • A
Deux policiers israéliens poignardés à Jérusalem, l'assaillant "neutralisé"
L'agression s'est déroulée lundi dans la partie est de la ville sainte. Image d'illustration.@ THOMAS COEX / AFP
Partagez sur :

Lundi, une policière de 20 ans a été grièvement blessée et un policier de 45 ans a été touché par un Palestinien âgé d'une vingtaine d'années.

Un Palestinien a blessé lundi deux policiers israéliens dans une attaque au couteau à Jérusalem-Est en Israël, la partie palestinienne de la Ville sainte occupée et annexée par Israël, avant d'être "neutralisé", a indiqué la police israélienne.

L'agresseur dans un état critique. Une policière de 20 ans a été grièvement blessée et un policier de 45 ans a également été touché, selon des sources médicales. Selon la police israélienne, l'agresseur, un Palestinien de Jérusalem-Est d'une vingtaine d'années, est dans un état critique après avoir été visé par des tirs des forces de l'ordre pour le "neutraliser". L'attaque a eu lieu près de la Porte de Damas qui marque l'entrée dans la Vieille ville, a indiqué la police.

Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville, est occupée par Israël depuis 1967 et a été annexée par l'État hébreu, annexion condamnée par l'ONU. L'attaque de lundi est la sixième contre les forces de sécurité israéliennes depuis vendredi.

Spirale de violences. Depuis octobre 2015, début d'une nouvelle spirale de violences en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés, 227 Palestiniens, 34 Israéliens, deux Américains, un Jordanien, un Érythréen et un Soudanais ont été tués, selon un décompte de l'AFP. La majorité des Palestiniens tués l'ont été pour avoir mené ou tenté de mener des attaques principalement à l'arme blanche. Selon des analystes, les attaques palestiniennes résultent des vexations de l'occupation, de l'absence de toute perspective proche d'indépendance, des frustrations économiques et des dissensions interpalestiniennes.