Deux papes au Vatican, une première

  • A
  • A
Deux papes au Vatican, une première
Le pape François devrait accueillir jeudi son prédécesseur au Vatican.
Partagez sur :

Le pape émérite Benoît XVI s’installe jeudi dans un monastère, à 300 mètres du palais pontifical.

L’info. La situation est totalement inédite. Deux mois après sa retraite, le pape émérite Benoît XVI va s’installer jeudi dans un monastère du Vatican à quelques centaines de mètres du palais pontifical de son successeur, le pape François. Depuis sa démission, Benoît XVI vivait à Castel Gandolfo, la résidence d’été des papes, au sud de Rome.

Un retour en hélicoptère. C’est en hélicoptère que Benoît XVI va faire son retour au Vatican. Le pape émérite, qui a invoqué son âge, 86 ans, et son état de santé pour passer la main, quittera Castel Gandolfo vers 16h30. Il devrait être accueilli au Vatican par son successeur, le pape régnant. Puis, il se rendra en voiture à quelques centaines de mètres de là, au monastère Mater Ecclesiae, dans les jardins du Vatican, où il devrait passer la fin de sa vie.

mater ecclesiae, le monastère où va se retirer le pape

© MAXPPP

Un monastère rénové pour lui. Ce monastère a été rénové spécialement pour lui. Une grande partie de la bibliothèque du pape émérite, soit plusieurs milliers de livres, y ont été installés. Benoît XVI occupera le rez-de-chaussée de ce bâtiment inauguré en 1994 par Jean-Paul II. Quatre laïques consacrées vont aussi y vivre, ainsi que le secrétaire personnel de Benoît XVI, Georg Gänswein, qui est aussi le préfet de la Maison pontificale, note La Croix.

> ZOOM : Ce monastère où le pape émérite va vivre

Un pape émérite très discret. Depuis que Benoît XVI a quitté le Vatican, il n’est intervenu d’aucune façon dans la vie de l’Église, menant une vie discrète et ne se manifestant jamais. Cette attitude devrait être la sienne dans les mois qui viennent, analyse Frédéric Mounier, consultant d’Europe 1 sur le Vatican. Car la nouvelle vie de Benoît XVI sera faite de prière, d’étude et peut-être d’écriture, sans la moindre intervention dans les affaires de la Curie.

> LE POINT DE VUE DE : Le pape et le risque "Hollande"