Deux morts lors d'un défilé caribéen à New York, déjà sanglant en 2015

  • A
  • A
Deux morts lors d'un défilé caribéen à New York, déjà sanglant en 2015
Les effectifs policiers avaient pourtant été renforcés pour l'édition 2016 de "J'ouvert" (photo d'illustration).@ JOE SCARNICI / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Deux personnes ont été tuées par balle au cours du défilé caribéen annuel de New York, dont la sécurité est difficile à assurer.

Deux personnes ont été tuées par balle dans la nuit de dimanche à lundi à New York lors d'incidents distincts en marge du défilé "J'ouvert", événement annuel de tradition caribéenne déjà marqué par une mort violente en 2015. "J'ouvert" démarre traditionnellement de nuit et s'achève en début de matinée, ce qui rend l'événement plus difficile à sécuriser que la plupart des autres grands rassemblements festifs organisés à New York.

Peu avant 4 heures du matin lundi, un jeune homme de 17 ans a été tué par une balle reçue à la poitrine, a indiqué la police de New York dans un communiqué. Peu après, un peu plus loin sur le parcours du défilé, qui se déroule dans le quartier de Crown Heights à Brooklyn, une femme de 22 ans a été la cible d'un tir mortel au visage. 

Le suspect est en fuite. Aucun suspect n'a encore été appréhendé, a indiqué la police de New York en début d'après-midi. Mercredi, les responsables policiers avaient annoncé le renforcement des effectifs affectés au défilé ainsi que l'installation de 200 projecteurs le long du parcours. Le maire de New York Bill de Blasio avait annoncé qu'en 2016, "J'ouvert" serait "plus sûr que jamais". Le nom "J'ouvert" vient d'une contraction des mots français "jour" et "ouvert", liée à l'introduction du carnaval aux Caraïbes par des colons français.

"L'événement le plus violent de la ville". En 2015, un des assistants du gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, avait été tué par une balle perdue alors qu'il participait à la parade. Quelques minutes avant le départ du défilé, un autre homme avait reçu des coups de couteau mortels le long du parcours. Le chef de la police de New York, William Bratton, avait alors estimé que "J'ouvert" était "l'événement public le plus violent de la ville". "J'ouvert" précède la West Indian Day Parade, la parade caribéenne qui se déroule le premier lundi de septembre, jour férié aux États-Unis (fête du travail), et qui réunit plus d'un million de personnes.