Deux jeunes français retrouvés morts à Madagascar : "nous souhaitons que toute la lumière soit faite"

  • A
  • A
Partagez sur :

Au lendemain de la mort de deux Français à Madagascar, le porte-parole du Quai d'Orsay rappelle que les touristes dans cette région doivent faire preuve d'une "vigilance renforcée".

INTERVIEW

Les corps de deux jeunes Français, bénévoles pour une association à Madagascar, ont été retrouvés dimanche sur l’île de Sainte-Marie. Selon la gendarmerie, les corps ont été retrouvés à 150 mètres d’une boîte de nuit où les deux jeunes gens avaient passé la nuit. Ils travaillaient pour l'association malgache Cétamada, qui œuvre pour la protection de l'environnement et des mammifères marins. En moins de deux ans, dix Français ont été tués sur place.

Une certaine criminalité contre les étrangers. "Je ne crois pas que l’on puisse dire qu’il y a une violence qui vise particulièrement les Français, mais les touristes et les expatriés peuvent être visés par une certaine criminalité", explique Romain Nadal, porte-parole du Quai d’Orsay. "Nous souhaitons que toute la lumière soit faite sur ce crime et que les responsables soient traduits devant la justice."

Vigilance renforcée. "À notre communauté sur place, qui est une communauté importante, nous avons une communication sécuritaire et nous les informons sur une éventuelle menace", explique le porte-parole, qui note qu’il est encore trop tôt pour tirer des conclusions. "Nous identifions Madagascar comme une région avec une vigilance renforcée", avertit-il cependant, invitant les touristes à suivre les conseils pratiques et les recommandations du site du ministère des Affaires étrangères.