Deux Français écroués à Madagascar

  • A
  • A
Deux Français écroués à Madagascar
L'enquête se poursuit à Madagascar, dans le cadre du meurtre de deux Français. Deux Français et une Malgache ont été incarcérés samedi.@ CAPTURE D'ECRAN VIDEO LE PARISIEN
Partagez sur :

Ils sont soupçonnés d'avoir un lien avec les meurtres de Gérald et Johanna, tués en avril.

Ils avaient été entendus vendredi. Après une nouvelle audition samedi, deux Français et une Malgache ont été incarcérés dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d'un couple de Français à Madagascar. "Ils ont été placés sous mandat de dépôt car plusieurs témoignages attestent de leurs comportements bizarres" après la disparition de Gérald Fontaine et Johanna Delahaye, retrouvés morts en avril quelques jours après s'être rendus sur une plage des environs, a expliqué un responsable de la police.

"Au mauvais moment au mauvais endroit" ?

Concrètement, les enquêteurs reprochent à ces trois personnes d’avoir eu une altercation avec le propriétaire du logement de Gérald Fontaine et Johanna Delahaye. Cette dispute aurait eu lieu alors que le couple venait juste d’être porté disparu. Leurs corps n’avaient pas été encore retrouvés.

"Ils sont passés dans leur maison pour voir s’il y avait quelque chose", a raconté au micro d’Europe 1 l’un des amis d’un des Français incarcérés. Une démarche qu’il aurait rapidement regretté : "j’aurais peut-être pas du y aller, c’est une connerie", aurait confié ce Français de 48 ans à son ami entendu par Europe 1 qui a estimé que "ça partait d’un bon sentiment. On les cherchait partout".

Pour lui, son ami "était au mauvais moment au mauvais endroit". Car, assure-t-il, "il n’y a même pas de preuves". Cet homme, qui a été placé sous mandat de dépôt, est le patron d’une des principales discothèques de Tuléar, ville près de laquelle a disparu le couple. Marié à une Malgache depuis six ans, il réside à Madagascar depuis huit ans. A plusieurs reprises, ce Français aurait déjeuné au restaurant de Gérald et Johanna, avec qui il s'entendait bien.

La deuxième personne auditionnée est un jeune ressortissant français qui séjourne à Tuléar depuis quelques semaines pour une durée de trois mois, selon des sources locales.

Le mobile du crime connu

Les enquêteurs sont persuadés que les trois personnes incarcérées samedi ont un lien avec l’affaire. "Nous les gardons par précaution, le temps d'approfondir l'enquête", a expliqué la police malgache avant de préciser qu’elle allait encore interroger d'autres suspects "qui sont encore dans la nature". Six Malgaches avaient déjà été placés en mandat de dépôt.

Les policiers en charge de l’enquête ont par ailleurs assuré connaître le mobile du crime et essayé de rassembler des preuves. Mais ils n’ont pas donné aucune précision.

Gérald et Johanna ont été assassinés après s'être rendus le 12 avril sur une plage peu fréquentée et réputée dangereuse, à une dizaine de kilomètres de Tuléar. Leurs corps avaient été découverts à quelques jours d'intervalle, portant des traces de coups. Leurs obsèques se sont déroulées samedi.